30/06/2007

 Et si jamais vous passiez par là pour vos vacances...

J'ai pensé à vous, qui partez en vacances en France...

Je vous ai recopié la liste des resto favoris de François Simon!Vous savez le critique gastronomique parisien du Figaro. Celui qu'on ne voit jamais dans ses chroniques sur Paris-Première..

Moi, je l'adore!!!Un vrai critique, un qui s'y connaît ! pas un vendu qui se laisse systématiquement inviter à découvert par les restaurateurs...

Que je vous explique :

D'abord, vous prenez une attachée de presse que vous payez cher et méchant !mais qui vous garantit la liste magique des grands sorciers à plume qui font la pluie et le beau temps dans le domaine de la restauration . Là vous avez 3 catégories :

1/celui qui s'annonce d'emblée lors de la réservation, muni de son "bon d'échange" fourni par l'attachée de presse (toujours valable pour 2 personnes min. sans limite de budget)

2/celui ou celle qui à la fin du repas annonce qu'il a "un bon d'échange" mais qui préfèrait garder l'anonymat pendant le repas ( je suppose pour se donner bonne conscience, c'est gratos! mais l'on garde sons sens critique tout de même, non mais!)

3/ et enfin,celui qui ne s'annonce pas et qui paie son addition.( ceux-là, peu nombreux, à peu près 5%, on toute mon admiration )

 

 

MES TABLES DU MOMENT( par François Simon )

Bon, alors, où faut il vraiment aller?

Il n'y a pas 36 solutions, voici mes dix tables du moment!

Il n'y a pas à tortiller.

  • PARIS. Le Baratin.

Verres_comptoir_4La simplicité sortant du puits, toute nue et savoureuse.

L'adresse des dingues de bouffe. Imbattable.

Attention, il faut y aller en forme, car c'est le rush «décibélique».

3, rue Jouye-Rouve, 20eme (01.43.39.39.70).

Fermé samedi midi, dimanche et lundi.

sdqdddddddddddddddddddddddd

qsddddddddddddddddddddddddd

qsdfsfsdfsdfsdfsdfsdfsdfsdf

  • PARIS. Le Paul Bert.

Dans la famille des bistrots gourmands, l'un des tout premiers, gourmand, puissant avec là aussi une carte des vins à perdre la nacre de vos yeux. Préférez le première salle. Comptez 40€.

18, rue Paul Bert, 11eme (01.43.72.24.01). fermé dimanche et lundi

  • MENTON. Le Mirazur.

L'une des rares tables de la Côte d'Azur avec une cuisine d'une limpidité saisissante, vue plongeante sur la Riviera. Comptez 50€.

30, avenue Aristide-Briand (04.92.41.86.86). Fermé le mardi.

  • OBERNAI. Le Bistro des Saveurs.

Un souvenir ému d'une table délurée, désarmante de bonté dans le répertoire régional. 50€. 35, rue de Selestat (03.88.49.90.41). Fermé lundi et mardi.

  • LASTOURS. Le Puits du Trésor.

Un immense faible pour la cuisine de Jean Marc Boyer qui vient de décrocher sa première étoile. Terroir éclairé, on l'impression de lire du Deltheil. Emouvant mais au bout du monde. A soutenir impérieusement. 50€. 21, rue des Quatre-Châteaux (04.68.77.50.24).

  • NANTES. Maison Baron-Lefevre. 61_3

Chaque fois que je vais à Nantes, c'est la table où je vais pour me faire plaisir; ensuite, c'est le taf.

Grande salle avec cuisine de terroir dégagée par Jean Charles Baron, formé par Jacques Maximin.

40€.

33, rue de Rieux (02.40.89.20.20)

Fermé dimanche et lundi.

  • LORIENT. L'Amphitryon.

Avec Roellinger, la meilleure table de Bretagne. D'une clarté confondante; accueil adorable. Très fort. 127, rue du Colonel-Muller (02.97.83.34.04) Fermé dimanche et lundi.

  • PARIS. Stella Maris.

Autant l'avouer, j'ai un faible depuis toujours non seulement pour l'histoire de Tateru Yoshino, mais aussi pour sa cuisine hautement classique, impressionnante de vista. Pas donné, sauf dans le menu déjeuner autour de 40€ si je me souviens bien. 4, rue Arsene Houssaye, 8eme (01.42.89.16.22) Fermé lundi , dimanche et samedi à déjeuner.

  • PARIS. Chez Michel.

Le bon bistrot par excellence, rien à redire, juste à ouvrir le bec. Bien. 40€. 10, rue de Belzunce, 10eme (01.44.53.06.20). Fermé lundi.

  • CANCALE. Le Coquillage.

Certes, il y a la grande table gastronomique sur Cancale, mais pas loin, il y a cette fausse annexe mais vraie bonne table bretonne, dans son jus, sa simplicité. Pour moi, l'une des meilleures adresses de Bretagne. 45€. A Saint Meloir des Ondes (02.99.89.25.25).

 

Si vous ne partez pas pour l'instant, vous pouvez pianoter sur son site

 

http://francoissimon.typepad.fr/

 

 

ou lire un de ses bouquins:

 

manger est un sentimentchez Bibliopolis
n'est pas gourmand qui veut

22:41 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

Commentaires

un grand! Trop d'accord sur François Simon! Tu as lu "Toscanes"?

Écrit par : carlo | 01/07/2007

Les commentaires sont fermés.