05/07/2007

  Le cuberdon

La rumeur la plus répandue sur l'origine du Cuberdon prétend que ce délicieux bonbon fût conçu au début du 19°siècle en Belgique par une personne du clergé. D'où provient d'ailleurs son surnom de bonnet de curé.

Après quoi la recette c'est répandue un peu partout dans le pays. Le grand besoin de gomme arabique du Cuberdon faillit le jeter dans l'oubli pendant la guerre 1940-1945, car cette substance ne parvenait plus au pays.

 Dès la réapparition de la gomme arabique en 1946, et probablement du au fait d'une longue abstinence de douceur pendant la guerre, certains qui se souvenaient encore de la recette se remirent à le fabriquer.Si la composition générale du Cuberdon n'est plus un secret, ce n'est pas le cas pour sa méthode de réalisation qui n'est connue que de peu d'initiés à sa façon ancestral.Un bon Cuberdon doit être composé d'une couche épaisse et résistante renfermant un sirop épais au parfum et au goût subtil de l'arôme désiré. Il ne doit pas être plus âgé que  huit semaines, et sa taille ne doit être ni trop petite (manque de sirop) ni trop grande, car il doit pouvoir éclater dans la bouche.Les premiers Cuberdons étaient aromatisé à la framboise.

 

Glace aux cuberdons

 

Préparation :

 

Pour 1 litre de glace

- 2 blancs d’œufs

- 20 cl de crème fraîche (pas allégée) très froide

- 10 cuberdons

- 1 jus de citron

 

Préparation :

Faire fondre les cuberdons avec 3 cuillères à soupe d'eau dans une casserole à fond épais et tourner. Rajouter le jus de citron.

Fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit épaisse.

Battre les blancs en neige, jusqu’à ce qu’ils soient fermes.

Incorporer délicatement les blancs d'oeufs au mélange crème et cuberdons.

Verser la préparation dans une boîte ou un moule, congeler toute une nuit.

 

 

SSA54740

 

 

 

 


16:07 Publié dans humeurs gourmandes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

Commentaires

tres chouette Chouette! ca donne envie de mettre du coeur à la cuisine et de prendre du plaisir à déguster, bravo! et meme de vous rencontrer.

Écrit par : Laurent | 12/07/2007

Les commentaires sont fermés.