17/09/2007

Les morilles

 La morille Les Italiens sont des fous de champignons ; on croise des cueilleurs toute l’année et dans toute la botte ; principalement en Ombrie, dans les Marches, le Latium et la Toscane. Champignon de printemps relativement rare, la morille apparaît de mars à mai dans les haies claires en bordure des bosquets. L'Orme et le Frêne sont ses essences préférées. La plus grande peut aller jusqu'à 15 centimètres de hauteur. Les Morilles aiment les terrains bouleversés. Elles ont ainsi poussé par milliers sur les plages de Normandie au printemps 1945, après les bombardements. Son chapeau est orné d'alvéoles qui lui donnent une apparence poreuse ( les plus foncées sont les plus estimées) et son pied et blanc, court et robuste. La morille doit toujours être consommée bien cuite (elle est toxique crue) et doit être nettoyée très soigneusement pour déloger poussières et insectes qui auraient élu domicile dans ses alvéoles. Evitez toutefois de les faire tremper dans l'eau. Employez plutôt une brosse douce.Légère la morille ! Avec seulement 15 kcal/100 g, elle fait partie des végétaux les plus pauvres en calories, tout en étant très riche en goût. Limitez autant que possible l'ajout de matières grasses pour ne pas que cette petite éponge ne s'en imbibe. Notez aussi qu'elle est aussi l'alliée des transits paresseux, qu'elle active efficacement grâce à son abondance de fibres douces (3 g/100 g). Valeurs nutritionnelles pour 100 g Protides 2,1 g Glucides 0,5 g Lipides 0,5 g Calories 15 kcal Ses petites alvéoles regorgent de protéines (2,1 g/100 g). Une présence certes moins significative que dans la viande mais en revanche nettement supérieure à celle des autres végétaux. Ces protéines ont l'atout de rassasier rapidement et durablement, mais surtout de donner à nos muscles une bonne dose de tonus. Associées à une forte teneur en minéraux et oligo-éléments (potassium, fer et sélénium avant tout), elle participe au renforcement et au bon fonctionnement de notre organisme.

18:57 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.