29/12/2008

Le cuberdon en folie ou le cuberdon rend fou !

Quand j’ai intitulé le titre de l’article «  le cuberdon en folie », je ne croyais pas si bien dire !

Une première version avait été postée le 12 décembre mais suite à  une déferlante de commentaires accusateurs sur l’exclusivité d’une pâte à tartiner, j’ai effacé d’un coup sec : l’article, le ramassis d’insultes, les accusations, les leçons de morale d’une bande de pieds nickelés.

A ma grande surprise, après quelques jours d’absence,  cette « pauv’ pâte à tartiner » suscite toujours autant de polémiques agrémentées par  la même bande de pieds nickelés !

C’est pourquoi j’ai décidé de remettre la version définitive du cuberdon en folie !( je devrais changer le titre : le cuberdon rend fou !)

Que me demande t’on ?

De faire un meaculpa sur une recette que j’aurais honteusement copiée,

Désolée, je ne peux pas, parce que ce n’est tout simplement pas le cas, je veux bien avouer...

mais quoi ?

-         1 semaine à élaborer différentes recettes, 5kg de cuberdons transformés, une cinquantaine d’œufs, 5l de crème fraîche, du callebaut « spécial mousse chocolat blanc » pour faire les essais, des chocolats fourrés à la crème de cuberdons qui n’ont jamais durcis, une glace avec des petits morceaux de cuberdons ( très difficile à découper) et ne donnant pas un excellent résultat( les morceaux tombent dans le fond de la boîte)

-         2kg en plus

-         donner les références du blog qui faisait également la pâte à tartiner  ( faut vraiment être très con pour donner les références de l’article que vous copiez!,  non ?)

 Donc, voici les différentes recettes autour du cuberdon, je finirai par la version « plagiée » et vous jugerai sur pieds…

 

Glace aux cuberdons

 

 Très facile

 Temps : 15 MINUTES + 1 nuit au congélateur

 

 Pour 1 litre de glace

- 2 blancs d’œufs

- 20 cl de crème fraîche (pas allégée) très froide

- 15 cuberdons

- 1jus de citron

 

 Préparation :

 

Faire fondre les cuberdons avec 3 cuillères à soupe d'eau, le jus de citron,  bien remuer.

Battre les blancs en neige, jusqu’à ce qu’ils soient fermes.

Fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit épaisse. Mélanger une grosse cuillère de crème fouettée aux cuberdons fondus pour les détendre, incorporer petit à petit le reste de la crème.

Battre les blancs en neige, jusqu’à ce qu’ils soient fermes.

Incorporer délicatement les blancs d'oeufs au mélange crème/cuberdons.

Verser la préparation dans une boîte ou un moule, congelez-la toute une nuit.

 A servir avec quelques biscuits au gingembre et une salade de mangues

 

 Les biscuits au gingembre

 

 Ingrédients :

250 gr farine

190 gr beurre demi sel

100 gr sucre fin

30 gr gingembre confit haché finement

5gr de sel

 

 Préparation :

 Mélanger dans un cul de poule le beurre mou, le sucre et la farine. Rajouter le gingembre confit que vous aurez au préalable haché finement.

Former un boudin de 3 cm d’épaisseur avec cette pâte, la recouvrir d'un film alimentaire et la placer au réfrigérateur pour au moins une heure (on peut aussi la laisser toute une nuit, le froid l'empêchera de se rétracter à la cuisson au four)

Sortir la pâte du réfrigérateur et la poser sur un plan de travail et découper des tronçons d’1/2 cm et préchauffer le four à 150°.

Recouvrir de papier sulfurisé la plaque et placez-y les rondelles de biscuits.

Enfourner la plaque pour 30 minutes à 150°C, couper la température et laisser refroidir.

 

Tarte aux cuberdons

Facile

Temps de préparation : ¾ heures

 

Ingrédients pour 6 personnes :

1 moule à tarte de 26 cm de diamètre

1 rouleau de pâte feuilleté

 Pour la garniture :

15 cuberdons

1 jus de citron

3 jaunes oeufs

1 dl de crème fraîche

 

Préparation :

Dans une casserole faire fondre les cuberdons avec un peu d’eau, rajouter le jus de citron et ensuite les jaunes d’œuf et la crème fraîche. Bien mélanger le tout.

Préchauffer le four à 150°.

Etaler la pâte en un disque de 30 cm de diamètre en faisant bien remonter les bords dans le moule, piquer le fond à l'aide d'une fourchette. Pré cuire la pâte pendant 10 minutes afin qu’elle devienne dorée.

Etaler une couche fine de crème sur le fond de la tarte.

Passer au four pendant 20 minutes.

Démouler à la sortie du four. Laisser refroidir

Se déguste avec une glace au lait d’amandes si elle est chaude

Froide, simplement !

 

Granité vodka citron vert et cuberdons

 

Très facile

10 minutes + 1 nuit au congélateur

 

Ingrédients pour 1 personne

200 ml de jus de citron vert

60 ml de vodka 

50 gr de cuberdons

100 ml d' eau 

 

Préparation :

Dans une casserole, faire fondre les cuberdons avec un peu d’eau et le jus de citron vert les 60 ml de Vodka. Placer le mélange dans un plat large et laisser geler.

Avant de servir, sortir le mélange du congélateur et réduire la glace en granité en utilisant votre blender ou une fourchette.

Servir dans des coupes en intercalant une fine rondelle de citron non traité en biais.

Si vous trouvez qu’il n’y a pas assez d’alcool, rajouter un peu de vodka dans le verre

 

Pâte à tartiner cuberdons et chocolat blanc

 

 Ingrédients pour 1 pot de 25 cl

 

Pour la pâte à tartiner

200 gr de chocolat blanc

12 cuberdons

15 cl de crème fraîche

1 jus de citron

 

Préparation :

Faire fondre les 200 gr de chocolat blanc au bain-marie.

Dans une casserole, faire fondre les cuberdons avec un peu d’eau et le jus de citron.

Mélanger à la spatule les cuberdons fondus dans le chocolat blanc. Laisser refroidir à température ambiante

Monter la crème fraîche en chantilly et l'incorporer au mélange chocolat blanc/cuberdon.

Réserver au frais

 

Des cuberdons en pot( http://un-cuisinier-chez-vous.skynetblogs.be/post/6039166/des-cuberdons-en-pot), la recette plagiée

J'ai déjà utilisé les cuberdons en cuisine. Vous les trouverez ici ou ici.

En voici une autre pour des p'tits déj pleins de douceur

 

Pâte à tartiner aux cuberdons, chocolat blanc

et aux Framboises

 

Marché pour 1 pot de 25 cl

Pour la pâte à tartiner

200 gr de chocolat blanc

12 cuberdons (les originaux )

15 cl de crème fraîche

5 cl de lait entier

5 gouttes de colorant rouge alimentaire

 

Mettre un saladier sur une casserole remplie d'eau frémissante. Casser le chocolat blanc dans le saladier et laisser fondre.

Dans une casserole, faire fondre le lait avec les cuberdons.

Mélanger à la spatule les cuberdons fondus dans le chocolat blanc. Laisser refroidir à température ambiante

Monter la crème fraîche en chantilly et l'incorporer au mélange chocolat blanc/cuberdon. Incorporer quelques gouttes de colorant alimentaire rouge car en fondant les cuberdons sont un peu grisatres.

Réserver au frais

 

Pour la compote de framboise

1 ravier de framboise

1 càs de sucre confisuc

4 càs d'apéritif au sureau

Faire cuire l'ensemble des ingrédients 4 min dans une casserole à fond épais. (les liquides doivent être évaporés). Ecraser à la fourchette. Monter dans un joli pot comme sur la photo/

A tartiner sur une brioche

 

 

P.S: surtout , la bande de pieds nickelés, déchaînez-vous!Mais, oui, déchaînez-vous!

03:26 Publié dans petites histoires culinaires | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

26/12/2008

Prosecco ou champagne

 

 

proseccogrape

Le Prosecco tend à avoir de plus en plus de succès au niveau international. Ce qui fait le bonheur des producteurs du Valdobbiadene/Conegliano, région au nord de Venise (Italie).

La production de Prosecco n’a cessé de croître depuis les 40 dernières années, pour atteindre actuellement environ 150 millions de bouteilles, "boostée" par la demande de pays tels que l’Allemagne, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

L’objectif est d’atteindre d’ici peu une production de 250 millions de bouteilles. Le Champagne, leader des vins effervescents, a produit environ 340 millions de bouteilles en 2007.

Le Prosecco est plus doux, plus facile à boire que le Champagne. Il bénéfice aussi d’un bon rapport qualité/prix. Il n’est pas impossible que ce vin devienne leader des vins effervescents d’ici 30 ans.

Pour espérer détrôner le roi des vins, le Prosecco devra dynamiser ses exportations qui représentent 16 millions de bouteilles (contre 150 millions pour le champagne).

Les pays émergents, tels que la Chine, seront déterminants dans la bataille Prosecco contre Champagne. Les exportations de champagne vers la Chine explosent (+ 30 % en 2007 - 650 000 bouteilles). Le Prosecco a totalisé 100 000 bouteilles sur ce marché.

A l’avantage de l’effervescent italien : son goût est plus doux que les traditionnels bruts champenois. Il est aussi plus léger.

Mais surtout, le Prosecco devra devenir tendance, notamment auprès de la clientèle branchée de la capitale chinoise qui connaît mal ce vin.

"Le Prosecco possède un réel potentiel. Le Champagne domine le marché car il s’est imposé en premier. Le Prosecco a encore besoin de quelques années. Mais il est de qualité. Il doit juste séduire les consommateurs" explique Gary LI, gérant d’un bar à Pékin.

Le Prosecco est très différent du champagne. Les deux vins peuvent difficilement être comparés. Le premier est produit essentiellement de manière industrielle (méthode Charmat ou cuve close), dans de grandes cuves. Alors que la fermentation du champagne s’effectue en bouteille (méthode champenoise), processus plus long et donc plus coûteux.

Le prix s’en ressent. Les Prosecco haut de gamme se vendent autour de 25 euros. Un champagne tourne autour de 30 euros la bouteille en moyenne, pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour les cuvées haut de gamme. Dans une économie mondiale est régression, ceci peut tourner à l’avantage de l’effervescent italien.

Le Prosecco désigne le cépage et le nom du vin. Produit en majorité au nord de Venise (DOC Valdobbiadene/Conegliano), le Prosecco est aussi la ville  près de Trévise.

Les producteurs souhaitent la création d’une nouvelle DOC qui regrouperait les Prosecco produits hors du Valdobbiadene/Conegliano (ces derniers conservant leur propre DOC). Ils veulent aussi une meilleure protection de l’appellation Prosecco qui serait réservée au nord-est de l’Italie et éviter la confusion entre spécificité régionale et nom générique.

Cette protection est d’autant plus importante que du Prosecco "made in Brazil" inonde les marchés. Ce qui est préjudiciable au nom et à la qualité du produit. ( viteff)

La DOC PROSECCO est un vin effervescent élaboré à partir du cépage du même nom. Son aire de production officielle (4 100 ha) est limitée aux communes de Valdobbiadene, de Conegliano et de Cartizze en Vénétie.

Il existe sous trois types : Tranquille (5%), Frizzante (15 %) et Spumante Prosecco extra dry et brut (80 % - Méthode Charmat).

La popularité du Prosecco est à l’origine de la production de versions bon marché de ce produit.

Pour exemple le Prosecco Rosé. C’est une aberration disent les spécialistes. Le Prosecco est un vin blanc fait à partir de raisins blancs. Elaborer un rosé signifie y ajouter d’autres variétés.

Ce phénomène est encouragé par le manque de connaissances de la part des consommateurs. 95 % des acheteurs se fient au prix et aux belles étiquettes.

Beaucoup pensent même que le Prosecco est élaboré de façon identique aux vins de Champagne.

Le consommateur ne retient que le terme de "Prosecco" et omet son complément le "Valdobbiadene-Conegliano". Ce qui prouve le peu d’attachement à l’origine du produit et nuit considérablement au vrai Prosecco de qualité : le Valdobbiadene-Conegliano.

Résultat : le Prosecco se détache dangereusement de sa vraie origine.

Les producteurs de Prosecco doivent donner une priorité à la connaissance de leurs vins et à la promotion de leurs terroirs. Les consommateurs pourraient ainsi mieux distinguer le Prosecco Valdobbiadene DOC (le produit original) des imitations qui se multiplient.

 

Attention aux Proseccos bon marché. Un vrai travail reste à faire pour promouvoir et développer la connaissance du Prosecco Vadobbiadene, le vrai, l’unique, l’exclusif. C’est la seule manière de faire face aux imitations qui ne cessent de se développer.

La DOC Conegliano-Valdobbiadene est une garantie de qualité du Prosecco et de son origine.

(THE DRINKS BUSINESS )

 

 

 

 

Prosecco-Paket

 

 

10:56 Publié dans humeurs gourmandes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

24/12/2008

Merry christmas

cinderella jphevin

 

                                                                                                                   JP.Hevin- Cinderella

 

                                    Joyeux Noël

                          Merry Christmas

14:39 Publié dans Actualités sensorielles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

21/12/2008

Les baisers d'Hotton- baisers d'anges!

La notion de distance est toute relative ! Cela dépend surtout de la motivation !

 

En hiver, certains de mes amis le savent : impossible de me faire prendre la voiture et sortir de la ville au delà  de 7,5 km ( la Place St Job !) pour moi, la civilisation s’arrête là !

Après , tout me paraît austère, périlleux même dangereux, La campagne me semble sinistre, j’ai l’impression que l’humidité va me sucer les os…

Alors les Ardennes n’en parlons pas ! cette grand-route bordée d’interminables conifères  me flanque une angoisse qui me glace le sang ! Dans ma tête, je me rejoue « Blanche-neige » (Walt Disney), vous savez quand le méchant chasseur l’abandonne dans la forêt et que les arbres viennent la terrifier! Eh!ben! Blanche-neige, c’est moi ! (bon ! je sais ! faudrait mettre tout ça dans les mains d’un psy mais on fait c’qu’on peut !)

 

Il me faudrait beaucoup, beaucoup plus pour franchir cet obstacle !

J’ai déjà observé auprès de mes amis, certaines tentatives affectives:( tu nous manques !), culpabilisantes:( cela fait longtemps que l’on ne t’as plus vue, bientôt les enfants ne te reconnaîtront plus) mais je reconnais que les plus malicieux ont une tactique infaillible qui fait appel à  la curiosité de mes papilles et qui par quelques tours de tentations alléchantes me font retrouver le courage grâce à ma gourmandise légendaire !

Ce fut le cas hier, quand mon amie Nicky m’a présenté un paquet illustrant la création de Michel-Ange  rempli de petits coussinets exquis : des baisers !

 

-le baiser est un petit-four, fait de deux pièces de pâtisserie, généralement des meringues, soudées par une crème au beurre ou par une composition glacée ( Larousse gastronomique)

 

SSA54796

Ceux de la pâtisserie Demelenne sont d’une légèreté divine, une douceur qui nous vient tout droit du paradis ! Plus exactement une recette transmise par le père de Vincent, des petites meringues à base, de blancs d’œufs, de sucre et d’un broyage de noisettes et d’amandes et d’une crème au beurre allégé.

Passionné de montgolfière, devrait-on y voir un signe ? Est-ce de là qu’il tient sa recette si aérienne ? mystère ? Qu’importe ! Pour ma part, je trouve que l’on devrait rebaptiser ce délice : Baiser des anges

 

DSC00076

Les baisers : 28 euros/kg

Il fait également un excellent pain de courge à 1,90 euros

Boulangerie Pâtisserie DEMELENNE

Rue de la Vallée 5 6990 HOTTON

Tél.:084/46.61.60

 

Il existe un tas de baisers : Namur, Marche, Ciney et bien sûr les plus connus :

Les blankès mèringues de Malmedy ou baisers de Malmédy

Il semble que l’appellation de « baisers » date des années 1930, avec l’arrivée de touristes français, attirés par les cures thermales de Spa toute proche, depuis lors, les « baisers » sont devenus une spécialité locale.

(Je vous communique la recette éditée par mickymath.over-blog.com)

 

Les baisers de Malmedy

 

Ingrédients : pour 16 baisers

 

6 blancs d'œufs

125 g d'amandes en poudre

160 g de sucre

25 g de farine

Des amandes effilées pour parsemer le dessus des biscuits

 

Pour la crème :

180 g de sucre fin

Un rien d'eau

4 œufs entiers ou deux jaunes et deux entiers

250 g de beurre

Un peu de vanille liquide ou 1/2gousse

 

Prép

16:17 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

17/12/2008

Mes petits vins de grandes surfaces

Ah! les fêtes!!! Aiiie! les sous!!!

Voici ma liste secrète de vins chics et pas chers que vous pourrez trouver dans différentes surfaces. Ma préférence va à  la cave de Champion où Jean-Michel Jaeger fait une superbe sélection (A Bruxelles, un seul Champion, situé à Forest)

 

- Pour une bulle chez Champion : en bouteille

Blanquette de Limoux- Mr&Mme Vergne ( 6,99 euros)

Voici une appellation peu connue, originale du Languedoc-Roussillon( avec un cépage local à 90% : le mauzac)

 

- Pour un blanc sur des arômes d’agrumes chez Cora :

Gros Manseng/Sauvignon 2007 – Alain Brumont(4,50 euros)

Nez tout en fraîcheur , délicieux sur une terrine de poisson, un curry de lotte

 

- Pour le foie gras chez Champion : en ½ bouteille uniquement

Château Mémoires 2002 – AOC Loupiac( 5, 89 euros)

château memoires

Excellent moëlleux- A déguster avant, pendant et ….après l’amour, accessoirement avec du foie gras

 

- Pour un chic et pas cher chez Champion :

Château Bayens 2004- AOC Puisseguin St Emilion( 6,99 euros)

Joli bordeaux qui a du corps et de la matière- A ouvrir le matin pour le soir, même la veille !

Sur une entrecôte béarnaise

 

- Pour épater la galerie au Delhaize :

Château Franc Couplet 2005 – AOC Bordeaux ( 5,99 euros)

Idéal pour épater un dîner entre copains. Souple, gouleyant. Parfait sur une viande rouge

Un spaghetti bolo

 

- Pour les amateurs de puissance italienne au Colruyt de Woluwe ( en face de chez Rob), je ne l’ai pas trouvé ailleurs…

Montepulciano d’Abruzzo- Casanova Bio- (7,64 euros)

Encore très fermé et tout en puissance – A mettre en carafe la veille pour le lendemain

Gibiers- Gigot d’agneau- canard

 

- Pour les amateurs de puissance hispanique chez Aldi

Villoria Valdepenas- Gran Reserva 2001 ( 3,59 euros)

Un maître achat comme dirait Eric Boschman

 

 

Champion( ask Olivier) Tel: 02 346.46.14
Ch. Alsemberg, 303-309- 1190 Bruxelles ( près de l’altitude 100)

12:05 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

16/12/2008

L'oignon : larmes du crime

Lorsque la lame rencontre l’oignon pour le découper, elle déchire ses cellules dont certaines enzymes, en réaction avec l’air vont libérer un composé soufré très volatil : le sulfate d’allyle. Proche du composant principal des grenades lacrymogènes, ce sulfate d’allyle est agressif pour la cornée, nos yeux commencent alors à nous piquer. Pour se défendre, le cerveau provoque une grande production de larmes et le clignement des yeux. Car le battement des paupières permet d'étaler le liquide sur toute la surface des yeux : autrement dit, les larmes sont produites abondamment pour rincer les yeux.

 

 Mais le pire reste à venir, car au contact des larmes, ou plus exactement de l’eau composant les larmes, le sulfate d’allyle se transforme en un liquide tout aussi urticant( il se dissout, ce qui entraîne la formation d'acide sulfurique particulièrement irritant). Ainsi plus nos yeux nous piquent, plus nous pleurons. Donc, plus on pleure, plus il y a d'eau et plus il y a d'acide sulfurique et plus on pleure...

 

Quand l’heure tragique de l’épluchage arrive, on y va tous de nos petits conseils :

-depuis toujours lors de mes cours de cuisine, je laisse systématiquement cette tâche aux hommes ( j’adore voir les hommes pleurer !)

- D’autres conseillent de manipuler les oignons sous un filet d’eau pour limiter le dégagement de ce sulfate d’allyle, ou pour ceux qui n’ont pas peur de se couper de le faire en aveugle dans un sac en plastique. Un autre conseil plus pratique mais moins efficace est de laisser les oignons au réfrigérateur car une fois refroidies, les cellules libéreront beaucoup moins de ce composé urticant.

- Au U.S.A il existe une paire de lunettes spécialement conçue pour cette torture sur amazon.com à 18,04 dollars:

lunettes à oignons

http://www.amazon.com/gp/product/B0014SQU1A/104-7786978-6319933?ie=UTF8&redirect=true&tag=laughingsquid-20

Mais la solution m’a été donnée la semaine dernière par une charmante participante en quête de soulager les hommes du cours de cuisine :

Trancher d’abord le côté pointu de l’oignon, ensuite effeuiller chaque feuille et terminer par trancher la partie chevelue de l’oignon. Incroyable mais vrai ! ça marche ! Je ne pourrai plus, jouer les  "Madame Mac'Miche* "!

 

SSA54767

 

*La méchante veuve dans - Un bon petit diable de la Comtesse de Ségur.

15:45 Publié dans petites histoires culinaires | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

14/12/2008

Le cadeau gourmand à offrir pour les fêtes - Faim de mots de Jean Bardet

 

 

 

10:15 Publié dans Actualités sensorielles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |