21/02/2009

Chaud! le lapin...

le lapin de Dürer

Albert Dürer-Albertine Vienne

Au  Moyen Age, le lapin était associé à la luxure, à la fois symbole de pureté, de virginité, sans doute pour sa couleur blanche et symbole d'érotisme pour sa prolifération. On retrouve encore de nos jours, l’expression populaire  « chaud lapin » - C'est un séducteur.

 

Très présent dans la culture populaire et enfantine, il se retrouve en Europe centrale et dans les pays anglo-saxons, à distribuer les œufs de Pâques ( chez nous, ce sont les cloches)

 

bunny1

 

 

 

Le monde du marketing s'en est également emparé, créant des mascottes célèbres comme le lapin rose infatigable de Duracell mais surtout, Messieurs, le très célèbre lapin de Playboy. Reconnaissable entre tous, le logo imaginé par Hugh Hefner pour son magazine en décembre 1953, est avant tout le symbole d'une révolution sexuelle. Rapidement, il imagine d'habiller ses filles en bunnies avant de les immortaliser sur pellicule.

Quelques expressions …

 

« Ça ne vaut pas un pet de lapin », cela n'a aucune valeur.

 

« C'est un chaud lapin », c'est un séducteur.

 

« Détaler comme un lapin », s'enfuir

 

« Recevoir le coup du lapin », coup mortel sur les vertèbres cervicales.

 

« Poser un lapin », ne pas aller au rendez-vous qu'on a donné. À l'origine cette expression voulait dire ne pas rétribuer les faveurs d'une dame. wikipédia)

 

 

 

 

symbole_chinois le lapin

 

 

Dans l’astrologie chinoise,  le signe du Lapin est d'un naturel aimable, franc, honnête, diplomate et aimé par son entourage et ses aînés. Le Lapin de jade est associé à la fête de mi-automne dans les communautés chinoises du monde. On le représente debout, préparant un médicament dans un mortier. Le lapin est un symbole du culte de la lune, certaines civilisations reconnaissent le profil du lapin sur les reliefs de cette planète. Peu avant la fête du double neuf (a lieu au 9e jour du 9e mois lunaire, environ en octobre). la tradition voulait que les chasseurs aillent tuer un lapin ou un lièvre et que l'on fasse un « civet » ( ragoût à base de cive : oignons). Consommer du lapin aurait aussi des vertus médicinales…

 

 

Lapin chasseur

 

Cela me rappelle une pièce de Jérôme Deschamps, le créateur des Deschiens ( Découvreur de talents comme Yolande Moreau ou François Morel) que j’avais vue en 1989 à Paris :

 Lapin chasseur - Pièce olfactive - ( vous rentriez dans la salle de spectacle et vous étiez pris par une savoureuse odeur de lapin-chasseur) Racontant la vie d’un grand restaurant, vu sous deux angles totalement différents : le monde « visible » côté salle de restaurant et le monde « souterrain » côté cuisine, ce qui lui permettait de voir la même histoire de deux points de vues radicalement différents, tout cela dans un langage incompréhensible mais très drôle !

 

Recette de ma grand-mère Madeleine du Lapin sauté chasseur :

Faire sauter le lapin découpé dans une cocotte contenant un peu de saindoux brûlant. Bien le faire rissoler, le saupoudrer de farine ; y ajouter 2 ou 3 échalotes hachées et, quand la farine est roussie, mouiller avec un tiers de vin blanc et 2/3 d’eau. Ajouter sel ; poivre, bouquet et purée de tomate ( légèrement). Laisser cuire à petit feu pendant 1H00, puis ajouter 250gr, de champignons émincés et rissolés à l’huile à la poêle. On peut, si on le préfère, mettre les champignons crus en quartiers ou entiers, et les laisser cuire dans le lapin.

Dégraisser et servir avec du persil.

 

 

14:26 Publié dans petites histoires culinaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.