30/03/2009

La mostarda, condiment national italien

La mostarda est une base de fruits confits en sirop piquant (on rajoute de l’huile essentielle de moutarde) typique de l’Italie, le plus souvent servie avec le pot au feu italien - le « bollito misto ».On la sert de plus en plus souvent, sur des charcuteries et des fromages.

 

On retrouve différentes préparations suivant les régions :

 

Mostarda di Mantova- à base de coings en morceaux. Idéale avec les tortelli au potiron.

Mostarda Veneta - à base de coings passés à la moulinette et mélangés avec des écorces d’agrumes.

A Noël, on retrouve la « mostarda vicentina », produit typique de la province de Vicenza, sur une base de pommes, de poires, de coings et de citrons (La recette actuelle date de 1918 et est fabriquée la société Boschetti à Montecchio Maggiore), en Sicile, elle se fera sur une base de jus de raisins, d’amandes, de petits raisins secs et pignons mais la plus réputée est sans nul doute celle de Cremone ( Lombardie).

 

Située dans la plaine fertile se trouvant sur la rive gauche du fleuve Pô, Cremone sera tout au long des siècles ,un passage obligatoire pour les marchandises en provenance et en direction du nord de l'Europe.

 

Citée pour la première fois dans le livre « de Rustica » par Lucio Giunio Columella (1er siècle après J.C.)On retrouve la mostarda de fruits, citée dans la réédition de 1780, du premier recueil de recettes gastronomiques ( « De honesta voluptate et valetudine »-1475, écrit par le crémonais Bartolomeo Sacchi dit "Il Platina" (1421-1481), publié d'abord en France puis en Italie, ayant pour titre "Il cuoco reale ed il contadino" (Le cuisinier du Roi et le paysan), se trouve la description de l'introduction de la mostarda de Crémone auprès de la cour royale par Catherine de Médicis, mariée depuis 1533 à Henri II de Valois, futur roi de France.

 

Si vous allez en Italie, vous retrouverez sur les marchés la mostarda dans de grandes jarres où vous pourrez choisir les fruits individuellement, entiers ou tranchés.Attention, choisissez plutôt des fruits immergés dans le sirop que des fruits exposés sans sirop.

Pour ma part, j’ai un faible pour les abricots, les cerises et les poires. Penser à déguster ces fruits accompagnés d’un taleggio est une pure merveille...

 

 

 

mostarda1

 

11:20 Publié dans petites histoires culinaires | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook |

Commentaires

Oh Oui! La mostarda, j'adore! ...Et à lire ton blog je me sens un peu moins seul, car si la mostarda est un condiment indéniablement italien; elle n'en concerne pas beaucoup, d'italiens...Superbe historique, mais une question me taraude...Pourquoi l'italien a utilisé "mostarda" pour les fruits à l'essence de moutarde, alors qu'il dit "senape" (qui fait référence à la plante) pour ce que nous appelons la "moutarde"....Qui viendrait (si mes sources sont justes) de "mustum ardens", moût ardent, ce qui est logique pour la ...moutarde et moins pour la "mostarda"....

Écrit par : Carlo | 01/04/2009

Lanterne magique L'explication que j'ai c'est que cette "mostarda aux fruits" se fabrique avec de l'huile essentielle de moutarde...
Je vois Lilaine Plouvier, mardi , peu-être aura-t'elle plus de renseignements?

Écrit par : Véro | 05/04/2009

Les commentaires sont fermés.