13/05/2009

le Marsala

 

région de production Marsala

 

 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le marsala n’est pas seulement un vin de liqueur que l’on utilise en cuisine pour le sabayon ou l’escalope !

 

Vin d’appellation d’origine contrôlée ( DOC-Denominazione di Origine Controllata en 1984) situé en Sicile, ce vin est issu d'une exposition au soleil similaire à celle utilisée pour le Xérès en Espagne : les raisins sont récoltés en pleine maturité puis exposés au soleil pendant un ou deux jours pour concentrer le sucre.

 

Son élaboration consiste à ajouter de l’alcool de vin au moût en fermentation.

 

Selon ses caractéristiques de production, de degré d’alcool et de durée du vieillissement, la loi distingue les types suivants :

 

- le Marsala Rubino a une couleur rubis

- le  Fine ( 1 an ),  le Supériore (min. 2 ans)

- le Superiore Riserva (au moins quatre ans)

- le Vergine e / o Soleras est âgé d'au moins cinq ans

- Vergine e / o Soleras Stravecchio e Vergine e / o Soleras Riserva est âgé d'au moins dix ans.

Le vieillissement se fait en  fût de chêne (le rouvre) et sa couleur passe de l’ambre clair à l’or  au rouge rubis intense.

 

Deux grands noms apparaissent dans l’histoire du Marsala.

 

Tout d’abord, le marchand anglais John Woodhouse qui découvrit lors d’un de ses voyages en Sicile ( 1773), un vin dont le goût lui rappelait les vins fortifiés de Porto et de Xérès, très en vogue en Angleterre à l’époque.

Ramenant une grosse cargaison en Angleterre, il eut l’idée de rajouter de l’eau-de-vie de vin pour fortifier le vin, de peur qu’il ne s’altère pendant le voyage, composant ainsi la formule définitive du Marsala pour lequel la fabrication requiert l’adjonction d’alcool de vin au moût en fermentation.

L’amiral Nelson le qualifia de “vin digne de la table de tous les gentilshommes”, et au mois de mars 1800, il en commanda 500 pipes pour sa propre flotte méditerranéenne.

Fort de son succès, Il revint en 1796 s'installer définitivement en Sicile où il créa sa propre entreprise de production, entamant ainsi une commercialisation intensive vers l’Angleterre.

 

florio fût de chêne

 

En 1833, Vincenzo Florio, grand armateur, homme d’affaire sicilien crée une usine en bord de mer ( 100 000 m2) pour produire du Marsala, endroit où déjà, les producteurs anglais Woodhouse et Ingham étaient établis.

En utilisant les meilleurs raisins et la meilleure technologie de l'époque, la maison Florio produisait déjà  les meilleurs marsalas reconnus dans le monde.

 

Dans cet important secteur de l'industrie vinicole, la maison occupe toujours 60 % du marché.

 

La maison Florio a aussi le privilège de détenir de vastes stocks de vieux marsalas qui remontent jusqu'à 1939, 1944 et 1948 etc.. Ces marsalas exceptionnels sont mis régulièrement sur le marché sous l'étiquette '' Annate Storiche " (Millésimes historiques).   

 

        marsala floria annate storiche  

 

Pour visiter :

http://www.cantineflorio.it/     
http://www.consorziovinomarsala.it

 

 

 

12:08 Publié dans petites histoires culinaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.