09/06/2009

YES! Le faux rosé ne passera pas en Europe!

Dans mon billet du 14 avril, j'évoquais entre autre la possibilité que l'Europe accepte comme dans d'autres continents ( Amérique et Australie) que l'on puisse élaborer du rosé en mélangeant du vin blanc avec quelques gouttes de rouge!

http://amourplaisiretgourmandise.skynetblogs.be/post/6894...

Il n'en sera rien! Ouf! Non, mais!

rosés

C'est un soulagement pour les viticulteurs. La recette reste inchangée. Le vin rosé produit sur le sol européen continuera à être fabriqué après une brève macération de la pulpe et de la peau de raisin rouge. Au lendemain des élections européennes, qui ont vu les conservateurs triompher, la Commission renonce à faire adopter le coupage de rosé. Cette pratique oenologique autorisée aux États-Unis ou encore en Australie, principaux concurrents des producteurs européens, consiste à élaborer du rosé en coupant du blanc avec du rouge. "Une hérésie", selon les défenseurs français du rosé, qui sont montés au créneau dès le 27 janvier après que Paris a émis un avis indicatif favorable auprès de la Commission sur la levée de l'interdiction du coupage.

Les viticulteurs craignaient que la France ne confirme cette position lors d'un vote prévu le 19 juin. À maintes reprises, ils ont fait part de leur mécontentement à Michel Barnier, ministre de l'Agriculture et néo-député européen. En pleine campagne, celui-ci a été contraint de rétropédaler. La France a alors rejoint les rangs des protestataires, à l'instar de la Grèce, l'Allemagne ou encore la Hongrie, ainsi que l'Italie. Face à cette coalition, le texte proposé par la Commission ne pouvait plus passer puisque la majorité qualifiée était nécessaire pour son adoption. Bruxelles a donc préféré finalement annuler le vote que d'essuyer un cuisant échec. Cette reculade de la Commission est un véritable coup de force des producteurs, puisque, à l'origine, seule Rome avait émis des réserves. En France, le rosé génère 11.000 emplois directs et 66.000 indirects. Il pèse moins de 20 millions à l'export alors que le rouge représente 3,12 milliards et le blanc 1,22 milliard. ( LePoint 8/06/09 )

23:28 Publié dans Actualités sensorielles | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

Commentaires

champagne coupé ...Sauf le champagne rosé hein, qui peut continuer à être coupé...Il faut noter aussi que notre minissse de l'agriculture avait d'abord dit oui au coupage....Et si on commençait par indiquer sur les étiquettes de vin ce qu'il y a vraiment dans la bouteille....?

Écrit par : Carlo | 13/06/2009

Les commentaires sont fermés.