14/06/2012

BONOM- Alias : Vincent Glowinski au Botanique

A voir : Du 08.05.12 au 21.05.12

Vincent Glowinski – alias Bonom - sera éminemment présent lors des Nuits Botanique 2012.

Parallèlement au gigantesque squelette de serpent installé dans le Grand Salon, l’artiste prend possession des murs du Botanique par un retour à la peinture. BONOM.jpg

Bonom est un artiste urbain présent à Bruxelles depuis 2005. A l'heure actuelle, il est difficile de se promener à Bruxelles sans apercevoir une de ces oeuvres. Il peint des animaux, des squelettes d'animaux, des dinosaures ou encore des fossiles... Ses oeuvres sont généralement de très grande taille, mais ce n'est pas là sa principale particularité. Ce qui est le plus étonnant dans le travail de Bonom est qu'il réalise la plupart de ses peintures sans la moindre autorisation ! C'est donc un véritable artiste de rue...

En réalisant une carte de son travail, Bonom réalise ainsi une première à Bruxelles : une visite de la ville à travers des oeuvres réalisées dans la clandestinité. C'est un moyen pour lui de sortir de l'ombre tout en restant dans l'anonymat.

Grâce à sa carte, on peut ainsi découvrir un morse géant à Yser, une cigogne de 10 mètres de haut avenue de l'Héliport, un renard qui descend à toute vitesse d'un immeuble en face de la colonne du congrès ou encore suivre la course folle d'un bison dans le tunnel du métro entre Trône et Arts-Loi...BONOM1.jpg

Bien que réalisé dans l'illégalité, le travail de Bonom plaît. Philippe Close, l'échevin du tourisme de Bruxelles va même jusqu'à dire qu'il ne dégrade en aucun cas les murs, mais qu'il les met en valeur! Sa carte fait elle aussi des émules. A l'origine, elle était mise en vente dans les magasins de street art, mais le travail de l'artiste a plu aux gérants du Bozar Shop, et aujourd'hui elle est en vente sur le comptoir du magasin de l'institution culturelle...( G.Fabré- RTBF- Info)

La carte géographique des fresques de BONOM à visiter : http://www.bonom.be/

 

Mais comment fait-il ?

http://www.youtube.com/watch?v=ye7d7ELcG1E

 

 

 

17:40 Publié dans Actualités sensorielles | Tags : graffitis, urban art, bonom, bruxelles | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

09/06/2012

Les Séductions du palais au Quai Branly à Paris

Du mardi 19 juin au dimanche 30 septembre 2012

Les Séductions du palais présente les traditions de table chinoises à travers une centaine d’objets provenant majoritairement du Musée national de Chine, partenaire de l’exposition, et complétés par une sélection d’oeuvres issue du musée des arts asiatiques Guimet.

Processus civilisateur en marche depuis quelques 7 000 ans, cuisiner et manger en Chine ne peut se limiter à la simple chronique d’un comportement quotidien étayé par un lot d’objets, car au-delà du miroir du temps transparaît une chaîne impressionnante de découvertes, d’implications, d’approfondissements… Il suffit pour s’en rendre compte d’évoquer la vaisselle au fil des âges : vaisselle en poterie néolithique, bientôt métamorphosée en bronze sous les trois premières dynasties royales (2e et 1er millénaires avant notre ère), convertie en laque (à partir du 3e siècle av. J.-C.), puis en vaisselle d’or et d’argent sur les tables des palais des Tang (618-907) avant que ne triomphe définitivement la délicate porcelaine sous les Song (960-1278).

L’exposition se développe en 2 temps principaux : une première séquence, à dominante historique, plante le décor tout en saisissant le phénomène dans les principales étapes de son développement chronologique à travers les différents types de vaisselle, les diverses inventions (dont celle des pâtes alimentaires et l’introduction du thé), les nombreux aliments et préparations, etc. ; un second mouvement livre une approche différente de la cuisine chinoise, dans son déploiement géographique.

.D'origine sacrée, destinés aux autels des ancêtres, les arts de bouche en Chine ont gagné au fil des siècles la table des princes puis l'ensemble de la société séculière. De solennelle, la cuisine est devenue partie si essentielle de la culture chinoise que le premier mot que l'on adresse à un ami est Chifanle meiyou, « Avez-vous mangé ! » Voyage des saveurs à travers l'espace chinois, beauté de l'art de la table, ce livre nous invite à découvrir une civilisation à travers sa gastronomie, l'une des plus réputées au monde.

Il en retrace l'histoire depuis le néolithique, avec ses inventions (celle des pâtes alimentaires ou de boissons alcooliques tirées des céréales...), ses instruments de cuisson et sa vaisselle (poterie, bronze, laque, orfèvrerie, porcelaine...), ses traditions culinaires (consommation de grains de céréales cuits entiers, gastronomie médicinale...). Alors que l'art de la table est évoqué à travers une rare collection d'objets du musée national de Chine et du musée Guimet, trente-deux recettes choisies permettront au lecteur d'expérimenter chez lui un goût mûri sur plusieurs millénaires.

 

les seductions du palais.jpg

Musée du quai Branly-7, quai Branly 75007 Paris

mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h

jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h