07/03/2014

La vita e bella- HappyGirlsBibichnessLunch chez Sandrine Mossiat

Il y a des beaux jours comme cela!

Il fait beau, un déjeuner de filles pour raviver nos carnets d'adresses, des rencontres improbables, la douceur et la complicité des femmes. On peut parler pause-vernis comme de la vie et de la gourmandise. On ne séduit pas, quoique, c'est une autre séduction !20140307_130432.jpg

Sandrine*, nous avait préparé un délicieux repas, goutu, "nature", diplômée en nutrition humaine (Cerden) nous avons eu droit au chou qui fait fureur à New-York, le kale. Bien contente de mon flair, je vous avais fait un p'tit arcticle dessuus.(http://amourplaisiretgourmandise.skynetblogs.be/tag/le+kale )

20140307_130302.jpg

- Un velouté de poireau, céleri, panais, potiron mixé au kale cru + graines de chanvre et kale  déshydraté aux épices.

Open your fridge and grab anything green left and organic (forget the frogs) : leek, brocoli & fennel tails and if it's orange (butternut) or white (parsnip), just don't tell anybody but put everything in your steamer & cook al dente. Throw everything (including the cooking water of the steamer) in your Vitamix, add some fresh kale and pump up the volume ! Serve with love and some spicy chips of raw kale.)

- Du maquereau fumé, caprons au vinaigre et lamelles d’oignon rouge.

- Des pommes de terre, des cornes de gatte, des vitelottes et de la patate douce rôties au sésame.

- Une salade : chicon, chou pointu, fenouil, pomme et citron !

- De la crème épaisse aux zestes d’agrume et herbes.

 

- Des napolitains de chez Neuhaus.

 

20140307_132753.jpg

 

Et des filles sensassss!

 

Avec, Danna Gallez , Marie Le Lorrain, Soumaya Hallak ,Francoise Laskar, Isabelle Wanson, Linda Vanwaesberghe, Sophie Charlotte Cauuet, Valérie Nimal, Virginie Limbourg et Véronique Wynants

 

 

*À ce jour et depuis plus de dix ans, Sandrine Mossiat fait partie du petit cercle des chroniqueurs gastronomiques belges. Elle passe pas mal de temps au restaurant (des bouibouis sympathiques aux grands étoilés) Elle  gagne sa vie comme consultante en pratiques alimentaires. Elle fait partie de jurys, écrit dans divers médias (ELLE Belgique, Soir Magazine, Ambiance Culinaire...), a rédigé Ma Cuisine Energie pour Martine Fallon chez Luc Pire et participe depuis 2010 à l'organisation de Goûter Bruxelles. Elle est également l'auteure avec Malika Hamza de Bruxelles Slow Food (éd. La Renaissance du Livre) en 2011.

03/02/2014

Un accord parfait !L'orangette de Laurent Gerbaud et la Moscatel de Lustau

Un accord parfait !

C’est rare pourtant,  l’alliance "orangettes enrobées de chocolat de Laurent Gerbaud et la solera de moscatel ( un sherry *) de la maison Lustau" est une pure merveille. Deux personnalités extrêmement puissantes mais ne se faisant pas d’ombre, l’un exhaussant l’autre. Dans une dégustation chocolats&vins, on déguste d’abord le vin , ensuite le chocolat et on recommence…

 Ce qu’il y a d’intéressant, je dirais même, dangereux dans ce cas présent, c’est l’amplification du goût de l’orange au contact du sherry, cela vous laisse une très belle longueur en bouche ( oserais-je dire langueur…)

 LUSTAU& ORANGETTES.jpg

Une spécialité de la maison Lustau, un produit relativement atypique à Jerez :

 Une solera de moscatel.

La solera est un système de vieillissement du vin utilisé en Espagne , sorte d’assemblage en continu. Les fûts où vieillissent les vins sont disposés en différentes rangées, les criaderas, selon l’année de production. La rangée la plus basse, appelée “solera” (car située à même le sol) est régulièrement soutirée en fonction des besoins de commercialisation. Les fûts, qui ne sont que partiellement vidés, sont complétés aussitôt par les vins de la rangée supérieure, et eux-mêmes reçoivent des vins de la rangée précédente, et ainsi de suite. Selon l’importance du négociant, le système peut comporter de quatre à quatorze rangées. La mention “Solera 1921” qu’on trouve sur les bouteilles de xérès indique la date de mise en service de la première rangée de fûts, en l’occurence 1921.

Un tel système de vieillissement permet d’unifier le style des xérès d’une même maison de négoce (appelée bodega), les vins jeunes réveillant les vins plus âgés, et l’assemblage final comportant toujours une forte proportion de vins vieux.

Le vin, extrêmement aromatique, est très marqué par son cépage, le muscat. La bouche est très riche, puissante et fruitée, avec une belle finesse et de la fraîcheur.

Le cépage : moscatel 100 %.

Le terroir :

La maison possède 220 hectares de vignes sur les vignobles de Montegilillo et Benito. Elle achète également des raisins à des vignerons producteurs.

Le sol est composé du classique « albariza » de Jerez, un sol crayeux.

Vinification et élevage :Pressurage rapide.Fermentation alcoolique en cuves inox sous températures contrôlées.

Élevage : sur lies.

Cette cuvée est élevée en solera.

 

 solera,moscatel; lustau,laurent gerbaud

*Jerez, xérès et sherry

La ville de Jerez, qui a donné son nom aux vignobles qui l’entoure, aurait pour origine la colonie romaine de Ceritium, dont le nom a été par la suite hispanisé en Seris. Elle s’est ensuite appelée Jerez de la Frontera (frontière), car elle a marqué la séparation entre les royaumes maure et andalou jusqu’au 13ème siècle. Le xérès, terme français désignant le vin, est une altération de “jerez”. Il peut se prononcer “xeres”, “keres”, “gzeres” ou encore “reres” en faisant rouler les “r” à l’espagnol.

Le mot “sherry”, lui, est utilisé par les Anglo-Saxons, et proviendrait d’un terme arabe, “sherrisch”. La confusion possible avec le cherry, qui est une liqueur de cerise, fait déconseiller son utilisation en français. Mais on trouve indifféremment sur les bouteilles les noms jerez, xérès ou sherry.

L’albariza est un sol spécifique à la région de Jerez de la Frontera, avec une dominante de calcaire, mais accompagné de sable et d’argile. Les meilleurs xérès (notamment les finos et manzanillas) proviennent des albariza les plus épaisses. Un tel sol fait souffrir la vigne, qui doit aller chercher très profond ses besoins en eau et en éléments nutritifs. Mais, lors des fortes chaleurs, il sèche sans former de croûte, et libère alors peu à peu l’humidité dont ont besoin les ceps.

Les vignobles près de l’Océan Atlantique (notamment à Sanlucar de Barrameda) bénéficient d’un climat plus humide, mais ce dernier cesse très vite, et à l’intérieur des terres, autour de Jerez de la Frontera, l’aridité est grande (pas de pluie entre juin et octobre) et la chaleur peut atteindre facilement les 40 ° C. ( http://www.lemondedesvinsetspiritueux.com)

 

Emilio Lustau -Plaza del Cubo, n 4, 11403, Jerez de la Frontera (Cadix), Espagne

Tél: +34 956 341 597

www.lustau.es

Laurent Gerbaud- 2 Rue Ravenstein- 1000 Bruxelles- 02/511.16.02

 

 

31/01/2014

Comment écaler un oeuf dur en 2 secondes...


09:31 Publié dans Actualités sensorielles, recettes de cuisine | Tags : pler, oeuf dur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

30/01/2014

Comment séparer simplement les jaunes des blancs d'oeufs ?





29/01/2014

En quète de chou…LE KALE

Je suis toujours très étonnée des différentes appellations  pour un même produit !

 Prenons :

chicon/endive,

salade de blé/mâche,

vidange/consigne,

Enfin, bref !

Dernièrement, je tombe sur un chou que je ne connaissais pas, le boenrenkool ou chou fermier, en Belgique. Ma voisine et amie, Poupy, m’explique qu’au Portugal, on en trouve également et que l’on peut faire,  la fameuse soupe Caldo Verde...

kale.jpg

 C’est un légume qu’on ne trouvait plus dans nos potagers, un légume oublié.

Cultivé également en Hollande, et au nord de la France, il revient en grande pompe sur les étals parisiennes sous le nom du « kale » ou  chou borécole (qui ne cache pas son origine flamande).

Véritable engouement venu d’Outre –Atlantique, principalement grâce à Kristen Boddard, cette jeune américaine, mariée à un frenchy, part en croisade pour réhabiliter le petit chou -  le « Kale Project* »

Il possède une haute teneur en fibres, vitamines C et K, sels minéraux, calcium, potassium, un cocktail anti-vieillissement, anti-oxydant.

Si on veut en savoir plus, on achète le livre du psychiatre américain Drew Ramsey,  «  Fifty shades of kale »

Le Kale ou chou frisé ou chou fermier ou boerenkool doit être d’une couleur verte ou mauve avec des feuilles croquantes et non flétries.

Il est recommandé d’enlever les tiges avant la cuisson – celles-ci peuvent être un peu dures.

Le chou frisé est un bon substitut pour le chou et les épinards, et est délicieux poêlé avec un peu d’ail, de la sauce soja et/ou quelques noix grillées.

* http://thekaleproject.com

 

Bouillon de poule et feuilles de chou frisé

 Ingrédients pour 4 personnes :

1 chou frisé

1 belle grosse poule à bouillir

1 sachet de bouillon ARIAKE*ou 3 bouillon/cubes de poule

2 L d’eau

1 gousse d’ail

1 oignon ciselé

1 sachet de julienne de légumes

1 bâton de citronnelle

1 Choriço picante

Persil plat

Huile d’olive

 

Préparation :

Prendre une cocotte et faire revenir la gousse d’ail, l’oignon ciselé et la julienne de légumes dans l’huile d’olive afin que les légumes colorent et caramélisent légèrement ( cela apportera plus de goût à votre bouillon).

Rajouter les 2 L d’eau chaude, la poule, le choriço et les 3 bouillon cubes. Faire cuire à petits bouillons et rajouter le bâton de citronnelle coupé en deux.

Au bout d’une 1H  de cuisson, rajouter  les feuilles de chou frisé. Laisser cuire encore pendant 1/2H.

Couper le saucisson en tranches et servir à l’assiette et quelques floches de persil plat.

 

Soupe de kale.jpg

Salade nordique( inspirée par celle du Figaro Madame)

Ingrédients pour 4 personnes

 6 Tranches de chou frisé (kale)

4 belles tranches  de saumon fumé

1 pomme granny Smith

1 radis noir

1 branche de cèleri

6 cerneaux de noix

20 gr de cranberries déhydratées

1 cuiller/soupe de sésame doré

1 citron vert

Huile d’olive

Sel et poivre     

Gros sel

 Préparation

Poser les branches du kale dans une assiette et verser une grosse cuiller/soupe de gros sel, frotter quelques minutes entre vos doigts et réserver.

Eplucher la pomme et le radis et couper finement à la mandoline. Détailler la branche de cèleri en tronçons.

Rincer et égoutter le kale, le mettre dans un saladier.

Rajouter, les lamelles de pommes et de radis, un jus de citron, huile d’olive, saler, poivrer, semer les  noix et cranberries.

 Mélanger.  

Poser les tranches de saumon et saupoudrer de sésame grillé

 

 

23/01/2014

KESKON PEUT FAIRE AVEC UN GOBELET ?


 

Cela s'appelle une cup song et cela envahit les lycées, anglophones et maintenant français, pas mal, non?

11:00 Publié dans Actualités sensorielles | Tags : cup song | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

19/01/2014

C’était le dernier jour, Warhol à Mons mais « La Table du boucher » toujours là !

La rétrospective était belle, émouvante, gaie, une autre époque, mystique et folle !

Ne rien dire, regarder…

 

http://www.bam.mons.be/events/andy-warhol-life-death-and-...

 2013-11-10 16.35.27.jpg


2013-11-10 16.25.47.jpg

 

2013-11-10 16.17.36.jpg

2013-11-10 16.21.28.jpg

14:53 Publié dans Actualités sensorielles | Tags : warhol; mons | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |