26/09/2007

Enfin une femme nommée "Chef de l'année"

 

anne sophie pic2

 

 

 

Anne-Sophie Pic, élue lundi "Chef de l'année" par les huit mille chefs répertoriés dans le guide Michelin après avoir obtenu sa troisième étoile en février, est la première femme à obtenir ce prix depuis sa création en 1987.Sous contrôle d'un huissier de justice et sans liste préalablement proposée, les 8.000 chefs ont voté à bulletins secrets pour Anne-Sophie Pic, seule chef féminin triplement étoilé. Fille et petite-fille de cuisiniers étoilés, elle a imposé son prénom à coup de créativité, osant des associations inattendues de saveurs dans son restaurant de Valence (Drôme).

Le prix du "Chef de l'année", créé par le magazine professionnel Le Chef, récompense le chef qui a le mieux représenté la profession au cours de l'année. Il avait été décerné en 2006 à Thierry Marx, chef du restaurant du château Cordeillan-Bages (2 étoiles Michelin), à Pauillac (Gironde).(AFP)

Si vous avez la possibilité d'y déjeuner cette semaine voici le menu :

Menu midi / semaine à 79 €

LE LAPIN REX DU POITOU
morceaux choisis rôtis au poêlon, parfum de sarriette
émulsion de petits pois

LE SAINT PIERRE DE PETITE PECHE
grillé, confit et safrané, une soupe au pistou revisitée

L'ABRICOT ET LE GUANAJA LACTE
cour coulant, compote d'abricot, crème légère au chocolat lait
biscuit pain de Gênes

PIC

 

 

 

 

 

 

Pic - 285, ave Victor Hugo 26000 Valence
00.33.4 75 44 15 32

http://www.pic-valence.fr.

13:45 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

24/09/2007

Nocturnes des Musées bruxellois 2007

 

Numériser0004

 

La nuit, tous les chats sont peut-être gris, mais les musées eux s’illuminent pour vous faire découvrir leurs trésors dans une atmosphère hors du commun ! Notez donc bien dans votre agenda que chaque jeudi soir, du 27 septembre au 20 décembre, entre 17 et 22h, les Nocturnes des Musées bruxellois vous invitent à (re)découvrir les musées de Bruxelles et leurs magnifiques collections pour un prix modique (2,50€, 1€ jusque 25 ans inclus) ou gratuitement. Près de 50 musées vous ouvriront leurs portes à tour de rôle durant 13 soirées

 

Site Internet :
www.brusselsmuseums.be 

10:13 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

17/09/2007

Les morilles

 La morille Les Italiens sont des fous de champignons ; on croise des cueilleurs toute l’année et dans toute la botte ; principalement en Ombrie, dans les Marches, le Latium et la Toscane. Champignon de printemps relativement rare, la morille apparaît de mars à mai dans les haies claires en bordure des bosquets. L'Orme et le Frêne sont ses essences préférées. La plus grande peut aller jusqu'à 15 centimètres de hauteur. Les Morilles aiment les terrains bouleversés. Elles ont ainsi poussé par milliers sur les plages de Normandie au printemps 1945, après les bombardements. Son chapeau est orné d'alvéoles qui lui donnent une apparence poreuse ( les plus foncées sont les plus estimées) et son pied et blanc, court et robuste. La morille doit toujours être consommée bien cuite (elle est toxique crue) et doit être nettoyée très soigneusement pour déloger poussières et insectes qui auraient élu domicile dans ses alvéoles. Evitez toutefois de les faire tremper dans l'eau. Employez plutôt une brosse douce.Légère la morille ! Avec seulement 15 kcal/100 g, elle fait partie des végétaux les plus pauvres en calories, tout en étant très riche en goût. Limitez autant que possible l'ajout de matières grasses pour ne pas que cette petite éponge ne s'en imbibe. Notez aussi qu'elle est aussi l'alliée des transits paresseux, qu'elle active efficacement grâce à son abondance de fibres douces (3 g/100 g). Valeurs nutritionnelles pour 100 g Protides 2,1 g Glucides 0,5 g Lipides 0,5 g Calories 15 kcal Ses petites alvéoles regorgent de protéines (2,1 g/100 g). Une présence certes moins significative que dans la viande mais en revanche nettement supérieure à celle des autres végétaux. Ces protéines ont l'atout de rassasier rapidement et durablement, mais surtout de donner à nos muscles une bonne dose de tonus. Associées à une forte teneur en minéraux et oligo-éléments (potassium, fer et sélénium avant tout), elle participe au renforcement et au bon fonctionnement de notre organisme.

18:57 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

10/09/2007

Dimanche 16 septembre- 1ére Grande Bocante des Chefs

Si vous possédez des objets en rapport avec le monde de la table et de la cuisine, que vous voulez les vendre dans la bonne humeur et en bonne compagnie, rejoignez-nous…

Les exposants et les visiteurs peuvent faire partie du secteur privé ou professionnel.

- Quels objets négocier?

Livres de recettes et de cuisine, tous types de vaisselle, petit matériel et ustensiles de cuisine, de boucherie,de pâtisserie, anciennes tenues, verrerie, menus anciens ou récents, tableaux, décorations diverses, etc…

Au programme :

dégustations diverses, promenades en calèche gratuite et animations pour vos enfants. Possibilité pour les exposants de gagner la cagnotte en bons d’achats (c-a-d: somme récoltée par la location des places)

Le prix de l’emplacement : 10€

Renseignements et inscriptions à la brocante des chefs :

MDH food service (en face d'Ikea/Anderlecht)

Chaussée de Mons 2 - 1600 Sint-Pieters-Leeuw

Tél: 02/ 333 42 42 

brocantedeschefs@mdhfoodservice.be

08:53 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

07/09/2007

A propos de chinois, vous en connaissez un bon?

Moi, oui !

 

Faut dire qu’un restaurant chinois c’est un peu comme une épicerie pakistanaise, faudra repasser pour l’authenticité et puis  pas évident dans ce « melting pot » de cuisine asiatique, de faire la distinction entre un « vrai » thaï, un vrai « vietnamien », un vrai  « chinois »

 

La cuisine chinoise fait partie intégrante de notre patrimoine gastronomique mondial.

 

Elle se repartit traditionnellement en quatre familles : cuisine du Dongbei( Pekin), cuisine shanghaienne( Shangaï), cuisine sichuanaise( Sechouan) et cuisine cantonaise( Canton et Hongkong)

 

 En général, les plats du nord sont salés et huileux mais pas gras, les goûts de vinaigre et d'ail sont plus accentués. Les pâtes, les crêpes ou les pains à la vapeur à base de farine de blé jouent un rôle important dans la cuisine du Nord.

A Pékin, le plat le plus célèbre est le canard laqué On y consomme plus de mouton ou d'agneau que partout ailleurs en Chine. La plus succulente recette pékinoise d'agneau se prépare avec de fines lanières d'agneau, frites vivement dans de l'huile avec des oignons, des poireaux, de l'ail et du gingembre...

Les styles caractéristiques de la cuisine du Sud sont celui du Sichuan et du Hunan, connus pour leur amour du goût bien pimenté;
Les plats du Sichuan sont connus pour la variété et la sophistication de leurs parfums. Marinades, aliments séchés ou fumés se mêlent à des produits frais. Le choix de piments forts est savamment dosé pour former un équilibre avec les saveurs sucrées, salées ou aigres. La célèbre soupe pimentée et acidulée jouit d'une réputation internationale.

 

Le Hunan est réputé pour ses ragoûts moelleux, cuits à l'étouffée et enrichis de sauce.

 

 A l’est, dans la province de Shanghaï, la ville de Shao-hsing, où se tient un important marché agricole, on prépare le meilleur vin de riz, connu aussi sous le nom de « vin jaune » à cause de sa couleur ambrée. Chin-hua, produit un jambon excellent. Il est délicieusement parfumé et peut rivaliser avec le meilleur jambon de Parme. Hang-chou, autre ville du Shanghaï, est réputée pour sa gastronomie. Elle a connu son apogée entre le Vllème et le Xlème siècle. La ville reste réputée pour sa cuisine, en particulier pour son riz frit.

Cette cuisine de l'Est de la chine semble la moins connue hors de Chine. Même dans des villes cosmopolites comme Paris, Londres, New York ou San Francisco, où les restaurants chinois abondent, il est difficile de trouver un restaurant de Shanghai.

 

 Le riz et les produits à base de riz constituent les accompagnements habituels de la cuisine du sud. Le riz cuit à la vapeur sans assaisonnement , doit être légèrement collant. 

 

La cuisine cantonaise est la plus diversifiée, la plus créative et la plus connue de toutes les cuisines régionales chinoises. On y consomme plus de viande de boeuf que dans les autres provinces mais aussi du porc, du poulet, du canard et de l'oie ainsi que des crabes, des palourdes, des langoustes, des calmars, des pétoncles et des huîtres en abondance, sans oublier un énorme choix de poissons. La région produit également toutes sortes de fruits tropicaux, dont le plus connu est le  litchi.

Le riz, simplement cuit à la vapeur, se mange à tous les repas.Il est accompagné de différentes sortes de plats dont le mode de cuisson varie ; le plus typique est la friture rapide à la poêle : le wok.

Dans l'ensemble, les plats cantonais ne sont jamais très relevés ni pimentés

Une spécialité cantonaise mérite une mention particulière - les dim sum, sortes de petits hors-d'oeuvre chauds. Les plus connus sont des petits pâtés farcis de porc, de boeuf ou de fruits de mer et de spécialités comme les pousses de bambou ou les champignons séchés. On les cuit à la vapeur ou on les frit de différentes manières.

 

Après avoir fait un petit tour d’horizon

Voici la mise en pratique que vous pourrez faire chez :

hongkongdelight1
 

Hongkong Delight avec le Chef Huynh Cam Chuong. Basé depuis 30 ans à Bruxelles, il a été formé à HongKong. Tout est fait dans la maison des dim sum au canard laqué en passant au crabe sautée aux sels pimentés et aux aubergines au porc.

Chaque jour, un lunch à 7,50 euros et un plat du jour à 5,80 euros.

 HongKong DelightRue de Flandre- 1000 Bruxelles-Ouvert tous les jours de 12h00 à 23h00

16:38 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook |

24/08/2007

Quelques restos niçois pour Anne et Dominique

Si vous descendez ce W.E sur Nice Voici quelques bons plans resto  

 

L’Atelier du goût Jouni   RESERVATION

Voir le bel article chez Carlo (http://carlochezmmmmh.skynetblogs.be/post/4867396/jouni-so-nice)

Jouni Tornamen

RdC du Palais de la Réserve  60, bd Franck Pilatte - 06300 Nice

Tél: +33(0)4 97 08 29 98 - (0)4 97 08 14 80

 http://www.lareservedenice.com/


5309    

 

 

 

 

Le Mirazur  RESERVATION

30, avenue Aristide-Briand - 06500 Menton

Tél : 04 92 41 86 86

http://www.mirazur.fr/

splendidement juché au-dessus de la mer, repris brillamment par deux jeunes gens venus de l’Arpège d’Alain Passard à Paris. Ils font claquer une cuisine incroyable de fraîcheur et de netteté comme ce poulpe, sautant quasiment de la mer à l’assiette. Dorade royale piquée d’olives et de citrons confits, légumes du jardin. C’est épatant et drôlement bon. 

 

mirazur
  

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les boulevards

Aphrodite 10, boulevard Dubouchage  

Tel : 04 93 85 63 53 

http://www.restaurant-aphrodite.com/ 

 

 Dans le quartier gay

Le temps s'arrête quand on passe la porte de cet endroit magique. Chantal, la maîtresse des lieux, vous décrira les plats d'une façon tendre et théâtrale. Vous vous régalerez avec des produits frais et des mets recherchés ! ! ! (personnes pressées s'abstenir).

Restaurant Le Chat Gourmand

1, Ruelle de la Boucherie

04.93.80.98.18  (Vieille Ville)  

 

 Aller dans le vieux Nice et déguster une socca

Chez Pipo 13, Rue Bavastro

Tel : 04 93 55 88 82 - Fax : 04 93 55 88 82  

 

socca

14:19 Publié dans adresses exquises | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook |

15/08/2007

Angoisse gourmande, un 15 août!

Y’a des jours comme ça…

Ce matin je me lève et tout d’un coup ça me tombe dessus : où est donc passé Berthillon ?(C'est en 1954 que Raymond Berthillon, alors boulanger, reprend le petit café-hôtel de ses beaux-parents dans l'île Saint-Louis. Afin d'égayer un peu l'atmosphère du bistrot familial, Raymond compose bientôt des crèmes glacées qu'il vend aux enfants du quartier. Jusqu'à ce que deux gastronomes de Paris-Presse, Gault et Millau, conseillés par les gourmets de l'île, découvrent sa production et lui consacrent un article dithyrambique. Berthillon devient alors une référence dans la capitale)


BerthillonProbablement, suite à un article sur les meilleurs glaciers de Paris et où Berthillon n’était pas cité, je me monte un patakès grave, me disant : - que Raymond n’est plus de première jeunesse  - qu’il a bien pu être engloûti par un mammouth autralien ou yankee ( qui sait ?Haagen-daas ou l’Australian truc much  ont pu monter une O.P.A), bref, je pianote sur internet, j’me trompe dans l’orthographe, je téléphone à 8H30 aux renseignements généraux(internationaux, j’veux dire), j’appelle :   La voix du répondeur me signale que l’établissement est fermé pour les congés jusqu’au 1 septembre…

Sont fous ces français !!!Vous verriez Zizi, fermé pendant l’été ? Que ferions-nous de nos petits chéris après une journée harrassante, sans pouvoir nous réconforter d’une boule banane- crocantino ? J’me calme… et pense avec béatitude à la boule de glace « caramel salé » que cet après-midi, j’vais me déguster chez mon Berthillon à moi : Monsieur Comus ( oui!je vous assure, il a le même nom que le frère de Bacchus, c'est le dieu de la cuisine !)

http://madame.lefigaro.fr/cuisine/en-kiosque/631-berthill...

- Berthillon - 31, rue St Louis- 7004 Paris-0033/1.43.54.31.61

- Comus et Gasterea- Quai aux briques, 86- 1000 Bruxelles-02/223.43.66

SSA51509

Mes parfums favoris: caramel salé- citron- orange amère- chocolat /zestes d'orange- poivre et bien sûr vanille qui est un petit bijou de plaisir

10:50 Publié dans adresses exquises | Tags : berthillon | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook |