08/10/2009

Première Vendange - CUVEE NATURE – 2008-Le Domaine de la Charmoise

premiere_vendange_08

Cette cuvée est issue de parcelles de GAMAY plantées en 1967 et 1968. Le rendement est de 40 à 45 hl/ha.

 

SOL :

Le sol est de type « Perruches », c'est à dire constitué d'argile à silex avec plus ou moins de sable ou de graviers. Le Domaine est situé au point le plus élevé entre la Loire au Nord, et le Cher au Sud.

CLIMAT :

C'est bien sûr (à cause de sa position) le climat le plus continental de la Touraine et, donc, propice au GAMAY. Toutefois, les étés sont moins chauds et les hivers plus doux qu'en Beaujolais.

 

VINIFICATION :

Ce vin est vinifié exactement comme le Gamay classique mais avec toutefois une contrainte énorme : il est complètement naturel. En effet, à partir de sa naissance, jusqu'à sa mise en bouteille, ce vin ne reçoit aucune protection, c'est à dire qu'on n'utilise pas de soufre, élément pourtant indispensable dans l'élaboration et la conservation du vin. Il est fait ici quelque chose de tout à fait spectaculaire qui est très difficile, voir en principe impossible à réaliser

C'est à dire que l'élaboration de cette cuvée est réalisée dans le respect total de la nature, sans aucun apport de soufre ni de levures ; le collage, ou, la chaptalisation ne sont jamais utilisés. Il est mis en bouteilles dans des conditions d'hygiène très strictes en mars après le passage du froid hivernal.

CARACTERISTIQUES :

Il est impressionnant de penser que nous retrouvons ici un vin qui a été conçu sans intervention oenologique, c'est à dire, tel que finalement le pratiquaient les premiers vignerons de notre ère !

La technique moderne et beaucoup d'attentions m'ont permis de le « protéger » physiquement de l'oxydation, grâce aux cuves inox et d'éviter toute contamination bactérienne.

C'est donc le vin de la joie, du plaisir, de la nature retrouvée et bien sûr de la fête. C'est lui qui règnera au cours de vos prochaines « bacchanales », tout en vous laissant frais et dispos...

Il est bien sûr différent du Gamay classique avec une couleur plus soutenue et des arômes marqués par les fruits noirs : mûres, cerises noires, voire cassis certaines années. Il est riche, complexe mais d'une grande finesse.

CONSEILS :

Il se boira de préférence dans l'année qui suit la récolte à une température de 12° environ.

Velu vins- Anne Decat    0472/91 02 17  anne.decat@veluvins.be

16:35 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

07/10/2009

Ya du très bon là-bas, dis !

et  pour cause !

Au Maroc -une syrah digne d'un excellent cru du Rhône nord

 

tandem

Eh bien, Le vigneron et propriétaire de ce domaine n'est autre qu'Alain Graillot, himself, célèbre producteur du Rhône septentrional.

La cuvée Tandem, 100% syrah, est produite par le domaine des Ouleb Thaleb, un vin issu des coteaux de Meknès, ville située au centre du Maroc, à 120km à l'est de Rabat !

Le vin est superbement équilibré, minéral, très typé « syrah » dans ses arômes de violette, épices, truffe noire, avec une belle empreinte du terroir. A l'aveugle on pense à une Côte Rôtie, ou une autre belle cuvée du Rhône nord. Autre point fort de ce vin : la fraîcheur, ce qui n'est pas gagné d'avance lorsque l'on voit sous quelles latitudes il a été élevé ! Les coteaux de Meknès sont situés à 500m d'altitude, ceci expliquant peut-être cela. A garder encore quelques temps en cave, ou à boire après un carafage de 2 bonnes heures, en accompagnement d'un couscous, bien sûr, d'une viande grillée, ou d'un bon plat mijoté. Outre l'énorme surprise créée par ce vin, il faut noter son très bon rapport qualité prix, qui en fait une affaire à ne pas rater.

A trouver chez my wine

http://www.mywine.be/

 

En Tunisie

Le Magon Majus est le vin tunisien issu de l’Appellation d’Origine Contrôlée Mornag situé dans la partie Nord Est du pays, largement ouverte sur la mer et bénéficiant du climat méditerranéen ( Les vignerons de Carthage). Cette région où la production de vin remonte au VIIIème siècle avant J-C, époque de la splendeur de Carthage, est connue pour ses coteaux bien ensoleillés et son microclimat froid et humide pendant l’hiver, chaud et sec pendant la saison estivale. Les vignes sont plantées sur des sols argilo-calcaires avec un rendement de 40 hl/ha.

Le Magon Majus est issu d’un assemblage Syrah (2/3) et Merlot (1/3). Vendangé à la main, la vinification est traditionnelle avec un contrôle rigoureux des températures. Macération pendant 15 jours. Le vin est ensuite élevé dans les fûts de chêne français pendant 12 mois puis affiné en bouteille tirée bouchée dans la cave de la Fontaine aux mille Amphores. Cette magnifique cave troglodyte garantie une fraîcheur et une hygrométrie parfaites.

Le Magon Majus se distingue par sa belle robe au rubis profond, avec des reflets pourpres. Au nez, des arômes de fruits rouges confits, de pruneaux suivi de notes de vanille. Une bouche pleine de fruits noirs  confirmés avec de très beaux tannins et de cuir, du café de la torréfaction et de grillé. Ce vin procure sensation de chaleur et une longueur en bouche prodigieuse.

MAGONMAJUS

http://www.uccv.com/

Il est en vente au prix de 9.90 euros chez les cavistes.

17:44 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

07/07/2009

Dégustation des grands rouges du Languedoc

Photo 031

Au moment où nous décidions d’organiser une dégustation sur les rouges du Languedoc, sortait quelques temps plus tard, « les 100 meilleurs rouges du Languedoc » de la revue du vin de France. J’ai donc, été à la recherche de 6 bouteilles distribuées en Belgique, dont voici la liste et les prix.

 

La grosse surprise du jour fut le Domaine St Antonin-Magnoux 2006 distribué par Basin&Marot* à 11,30 euros. A ce prix –là, je vous suggère de courir, tout de suite, vous prendre une caisse ou deux. Déguster 1 bouteille avec des amis chères et oublier les 11 autres, pendant quelques temps ( 2011).

 

Deux groupes se sont détachés, lors de la dégustation : ceux de l’élégance avec Clos Marie et Mas Jullien et ceux du terroir,de la puissance ( dont moi !) avec le Mas Champart et le Domaine St Antonin-Magnoux. Mais de toute façon à part, le Domaine de Montcalmès qui nous a déçu, contrairement au patakès qu’en fait la R.V.F., ce fut une des plus belles dégustations de l’année…Vive les rouges du Languedoc !

 

 

SSA55840

 

3e-Coteaux du Languedoc- Mas Jullien 2006***

17,5/20-27,50 euros ( Rob)

 

Cépages : L’assemblage est environ de 70% grenache, 20% carignan, le reste en cinsault, plus une touche de syrah

Terroir : Terrasses schisteuses et gréseuses, élevées entre 200 et 400 m d’altitude, exposées au levant, elles sont majoritairement réservées à de vieux grenaches, épaulés de carignan et de cinsault.

Elevage : en foudre neuf de 20 hl (avec une exigence particulière pour des séchages de bois très longs), pendant 1 an, avant mise en bouteille

 

Robe violine éclatante

Fruit jaillissant, aspect floral aérien, touche poivrée, ensemble frais, net, un rien pointu : pas de relâchement.

Caractère immédiat, évident. Acidité en relief, grain serré, belle finesse aromatique, minéralité expressive : la bouche est fraîche, tenue avec rigueur. Incontournable d’une grande finesse

 

 

7e-Coteaux du Languedoc- Dom de Montcalmès- 2006

17,5/20-17,50 euros (Basin&Marot)

 

Cépages :  60% Syrah - 20% Grenache - 20% Mourvèdre

Age des vignes : 

Superficie : 20 ha.

Terroir : Sous-sols calcaires principalement pour les syrahs, galets roulés surtout pour les mourvèdres

Vendanges : manuelle, égrappée, foulée, traitée ensuite entièrement par gravité.

Cuvaisons de 35 à 45 jours. Vendanges au vert pour une moyenne de 3 à 5 grappes par pied.

Vinification : Vinifications traditionnelles (pigeages, remontages... selon les millésimes).

Presse douce, avec réintégration du jus de presse dans le jus de goutte.

15 jours à 3 semaines de cuve

Elevage : Puis 24 mois de barrique, cépages et terroirs isolés.

 

Robe violine, modérément sombre.

Nez encore un peu strict, mais complexe : fleurs, fruits noirs, ronces, épices.

« Grosse matière », dense, serrée, mais tenue avec rigueur et fraîcheur, une matière en apparence bien plus mâcheuse, toujours traitée avec harmonie et cohérence.

Un vin à oublier quelques années.

 

9e-Pic St Loup- Clos Marie- métairies 2006- 17/20***

18,50 euros-( vin passion) Tout sur l’élégance !

 

Cépages :  Grenache, Syrah, Carignan

C’est précisément en 1992 que Christophe Peyrus s’est installé à Lauret (40 km de Montpellier), l’une des treize communes à bénéficier de l’AOC Pic Saint Loup, du nom de cette petite montagne des contreforts des Cévennes. En arrivant au domaine, Christophe Peyrus a d’abord dû engager une sévère reprise en main du vignoble pour passer progressivement à la biodynamie.

 

Robe est pourpre et foncée, le nez marqué par un fruit très mûr et un boisé élégant. Concentrée, gourmande et équilibrée, la bouche présente des tannins présents sans excès. La finale est longue. Une belle réussite.

 

Accords mets/vins: Rognons d'agneau au porto, Daube provençale, Coquilles St Jacques rôties aux cèpes, Thon Basquaise.

 

Vin à carafer 1h00 avant dégustation

 

10e-St Chinian-Mas Champart- Clos de la Simonette 2006***  

17/20-16 euros ( vin passion) Pour les amateurs de finesse- élégant !!!

 

Cépages : mourvèdre (70 %), grenache (30 %).

Terroir : Les mourvèdres sont plantés à 250 m d’altitude sur des coteaux pentus aménagés en terrasses et particulièrement bien exposés. Les dernières parcelles plantées sont des sélections massales issues du Domaine Tempier à Bandol. Le grenache provient de la parcelle de Simonette, aux sols très pierreux et filtrants qui donnent beaucoup de finesse aux vins où même à maturité élevée, les arômes ne sont pas lourds.

Elevage : Le vin a été élevé sur lies en demi-muids (25 % neufs) pendant 18 mois.

 

Les mourvèdres sont plantés à 250 m d’altitude sur des coteaux pentus aménagés en terrasses et particulièrement bien exposés. Les dernières parcelles plantées sont des sélections massales issues du Domaine Tempier à Bandol. Le grenache provient de la parcelle de Simonette, aux sols très pierreux et filtrants qui donnent beaucoup de finesse aux vins où même à maturité élevée, les arômes ne sont pas lourds.

 

Sur ce millésime 2006, le Clos de Simonette est très élégant et fait preuve d’une grande finesse aromatique. En bouche, la matière est profonde, tendue et racée, soutenue par des tanins de grande qualité. La finale est longue, complexe et exprimant une belle minéralité. À découvrir après quelques années et pendant 6 ans.

"Grand vin racé et profond, avec des tanins remarquables dans le millésime. La densité et la plénitude impressionnent."

 

 

51e-Faugères- Domaine St Antonin- Magnoux- Frédéric Albaret 2006***                         

16,50/20-11,30 euros (Basin&Marot)- La surprise !!!

 

Cépages :  50% syrah, 30% mourvèdre, 15% carignan, 5% grenache

Age des vignes :  15 à 20 ans

Superficie : 6 ha

Terroir : Schisteux.

Rendement : 30 hl/ha

Viticulture : Traditionnelle, en culture raisonnée, ébourgeonnage, effeuillage, travail des sols.

Vendanges : Manuelles en cagettes, avec tri.

Vinification : Cuvaison longue de 5 semaines en cuve.

Elevage : 18 mois en demi-muids de 6hl, sur lies. Pas de filtration, ni de collage.

 

Plus riche et plus concentrée que la tradition, voici la deuxième cuvée du domaine. Celle ci contient une proportion plus importante de Syrah, laquelle assemblée au Mourvèdre confère un style plus "terrien" au vin. Et le résultat est là, provenant de ce fabuleux terroir de schistes et vinifié dans des demi-muid de 600 litres, le vin surprend par sa puissance, sa générosité, et son élégance.

 

Le vin arbore une robe rouge rubis profond aux reflets violines.

Un nez de syrah, qui s'ouvre discrètement sur des notes légèrement animales, beaucoup d'épices : de la cannelle, du poivre ainsi qu'un fruité noirs : cassis, mûrs auxquelles s'ajoutent des saveurs de garrigues.

La bouche se montre généreuse, d'une belle harmonie dominée par le fruit et les épices. Le vin est charpenté mais les tanins restent d'une grande finesse. Le boisé est fondu et s'inscrit simplement en support. L'ensemble atteste d'un très bon potentiel de garde.

Une très belle cuvée de Faugères qui nécessite un carafage d'au moins deux heures avant dégustation. 

 

 

93e-Minervois- Château Ste Eulalie-le plaisir- 2005

14/20 -5,50 euros (Basin&Marot)- Jolie surprise- excellent rapport/qualité/prix

 

Cépages: 15% Syrah, 45% Grenache, 40% Carignan

Superficie : 34 ha

Terroir : Sols très caillouteux à dominante argilo-calcaire riche en manganèse,

terroir exceptionnel de par sa nature de sol et d'exposition (vignoble en terrasses situé

à une altitude de 200m, orienté plein Sud  à l'abri des vents du Nord).

Viticulture : Traditionnelle, en culture raisonnée, ébourgeonnage, effeuillage, travail des sols.

Vinification : Vendanges manuelles et en partie mécaniques, vinification classique avec longue macération de 15 jours à 3 semaines.

Elevage : en cuve durant 15 à 18 mois.

 

Belle robe rouge cerise.

Nez de fruits rouges (mûres, framboises, cassis) et de fleurs (violette).

Attaque ronde et puissante, structurée par des tanins fins et élégants.

Vin « plaisir ».

 

Temps de garde : 3 ans

 

 

 

*Basin & Marot- Wines - Jean François BASIN

90 A, Rue du Page - 1050 Bruxelles- Tél :02.347.64.66
Internet :http://www.basin-marot.be
Email: info@basin-marot.be

13:04 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook |

23/02/2009

Dégustation de vins italiens des Marches et de la Toscane à bon prix !

SSA54985

 

 

Je l’avais déjà pressenti lors d’une dégustation précédente, cette fois-ci , c’est bien confirmé , la chaîne de supermarchés Champion* offre  une excellente gamme de vins italiens. Cette chaîne peut connue à Bruxelles, juste une seule enseigne à Forest( une autre est située à Waterloo), est remarquablement implantée en Wallonie.

Probablement la première vague d’émigration d’origine italienne bien implantée dans la région n’y est pas étrangère…

 

Nous avons dégusté 7 vins , un blanc sec, un vin blanc maelleux, le reste en rouge et la Maison Velenosi (qui veut dire vénéneux ) s’est totalement démarquée par sa qualité, son prix  attractif et son originalité.

 

Toute la bande des « Fines Bouches » s’est empressée d’aller chercher quelques flacons, avec comme devise trouvée en fin de soirée, légèrement arrosée mais bien inspirée :

 « Avec ces prix-là, ton portefeuille, t’en vois pas le fond »

Voici ci-dessous le compte rendu des vins dégustés :

 

1/ Blanc desMarches - Verdicehio dei Castelli di Jesi 2007 ( Velenosi)- 5,49 euros***

Nez : très floral, fleurs blanches, fleurs de pommier- Très élégant- Fraicheur- jeunesse

Bouche : Belle attaque en acidité- Belle rondeur- élégant- Très agréable

 

2/ Rouge des Marches - Antica Osteria 2006-4,29 euros (épuisé)

Montepulciano(12%)- Sangiovese

Nez : assez faible- Pas très défini- ¨Pas désagréable- Fruits cuits/confiture

Bouche : rond, souple, ample, très flatteur, un peu trop !- très court

 

3/ Rouge des Marches - Rosso Piceno-2004 Montepluciano- 5,99 euros**

Nez : évolué. Nez qui fait penser à de la syrah

Bouche : un peu trop rond, un peu trop facile - trop pupute !- quoique, il y en a qui aime !

Remarquable rapport/qualité/prix

 

4/ Rouge des Marches - Lacrima di Moro 2007 (Velenosi)- 7,50 euros***

Nez : confiture fruits noires- Très étonnant- violette, cassis

Bouche : Très rond- Tannin très fondu

Très agréable à boire

 

5/ Rouge de Toscane - Morelino di scansano- Frescobaldi- 2006- 7,90 euros

Sangiovese- cabernet sauvignon( 15%)

Nez : Pas très défini

Bouche : médiocre

 

6 /Rouge de Toscane -  Rosso di Montalcino-Frescobaldi-2007- 9,90 euros

Nez : Girofle

Bouche : tannique, assèche

 

7/ Blanc moelleux de Toscane - Vin santo Chianti Classico – 12,50 euros

Difficile d’être objective sur ce vin car j’aime beaucoup les vins blancs moelleux

Nez : Abricot, miel

Bouche : belle attaque en acidité et très belle longueur en bouche

C’est un vin que l’on doit déguster bien frappé avec son amour(euse)x, avant, pendant et après l’amour…

 

Sur cette dégustation, j’avais fait :

Une terrine de saumon aux crevettes grises et aux caviar de harengs fumé

Penne al ragù d’agneau

Petites crèmes au foie gras

Gâteau au chocolat

 

*Adresses Champion :

 

Bruxelles :303-309 Ch d'Alsemberg - 1190 Forest-  02/346.46.14

 

Waterloo :  Ch de Louvain, 281 -  1410 Waterloo-  02/354.79.48

 

SSA54997

 

18:35 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

22/02/2009

Dégustation de vins italiens des Marches et de la Toscane à bon prix !

 

Je l’avais déjà pressenti lors d’une dégustation précédente, cette fois-ci , c’est bien confirmé , la chaîne de supermarchés Champion offre  une excellente gamme de vins italiens. Cette chaîne peut connue à Bruxelles, juste une seule enseigne à Forest( une autre est située à Waterloo), est remarquablement implantée en Wallonie.

Probablement la première vague d’émigration d’origine italienne bien implantée dans la région n’y est pas étrangère…

 

Nous avons dégusté 7 vins , un blanc sec, un vin blanc maelleux, le reste en rouge et la Maison Velenosi (qui veut dire vénéneux ) s’est totalement démarquée par sa qualité, son prix  attractif et son originalité.

 

Toute la bande des « Fines Bouches » s’est empressée d’aller chercher quelques flacons, avec comme devise trouvée en fin de soirée, légèrement arrosée mais bien inspirée :

 « Avec ces prix-là, ton portefeuille, t’en vois pas le fond »

Voici ci-dessous le compte rendu des vins dégustés :

 

1/ Blanc desMarches - Verdicehio dei Castelli di Jesi 2007 ( Velenosi)- 5,49 euros***

Nez : très floral, fleurs blanches, fleurs de pommier- Très élégant- Fraicheur- jeunesse

Bouche : Belle attaque en acidité- Belle rondeur- élégant- Très agréable

 

2/ Rouge des Marches - Antica Osteria 2006-4 euros

Montepulciano(12%)- Sangiovese

Nez : assez faible- Pas très défini- ¨Pas désagréable- Fruits cuits/confiture

Bouche : rond, souple, ample, très flatteur, un peu trop !- très court

 

3/ Rouge des Marches - Rosso Piceno-2004 Montepluciano- 6 euros**

Nez : évolué. Nez qui fait penser à de la syrah

Bouche : un peu trop rond, un peu trop facile - trop pupute !- quoique, il y en a qui aime !

Remarquable rapport/qualité/prix

 

4/ Rouge des Marches - Lacrima di Moro 2007 (Velenosi)- 7,50 euros***

Nez : confiture fruits noires- Très étonnant- violette, cassis

Bouche : Très rond- Tannin très fondu

Très agréable à boire

 

5/ Rouge de Toscane - Morelino di scansano- Frescobaldi- 2006- 8 euros

Sangiovese- cabernet sauvignon( 15%)

Nez : Pas très défini

Bouche : médiocre

 

6 /Rouge de Toscane -  Rosso di Montalcino-Frescobaldi-2007- 10 euros

Nez : Girofle

Bouche : tannique, assèche

 

7/ Blanc moelleux de Toscane - Vin santo Chianti Classico – 12 euros

Difficile d’être objective sur ce vin car j’aime beaucoup les vins blancs moelleux

Nez : Abricot, miel

Bouche : belle attaque en acidité et très belle longueur en bouche

C’est un vin que l’on doit déguster bien frappé avec son amour(euse)x, avant, pendant et après l’amour…

 

Sur cette dégustation, j’avais fait :

Une terrine de saumon aux crevettes grises et aux caviar de harengs fumé

Penne al ragù d’agneau

Petites crèmes au foie gras

Gâteau au chocolat

00:42 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

29/11/2008

Un cidre de glace

SSA54638

 

 

 

Merveilleuse découverte chez BON BON*...

 

 

Givre- Millésime 2007- Etienne& Jérôme Dupont

 

Merveilleux nectar que ce « givre », cidre de glace. Inspiré par les canadiens qui élaborent des Eiswein et des cidres de glace, il y a deux manières* de procéder :

-         l’une par des pommes gelées

-         L’autre , méthode plus répandue : on soutire le cidre qu’on refroidit de là se forment des cristaux de glace. On refait cette opération 8 à 9 fois suivant le millésime.

-         De 7L de cidre, on obtient 1L de Givre

 

Il faut compter 100 pommes dans une bouteille de 37,50 L

 

 

Sol: Composé d'argile et de marnes. Sol pauvre pour les arbres.

Ramassage: Septembre à Novembre 2006.

 

Variétés de pommes utilisées: 90% de pommes douces-amères et

10% de pommes acidulées. Ramassage manuel pour la plus grande

partie.

 

Densité au pressurage: 1057g/l, soit 127g de sucre par litre.

 

Méthode d’élaboration: Procédé basé sur le froid mis au point par

Etienne et Jérôme Dupont, permettant de concentrer le sucre.

 

Fermentation: La fermentation est arrêtée à 7% alc.vol. Le sucre

résiduel est au final de 150g/l.

 

Mise en bouteille: Avril 2007.

 

Robe: Brillante, ambrée.

 

Nez: Pommes vertes cuites, tarte tatin (pommes caramélisées), sous-bois, champignon

 

Bouche: rondeur et fraîcheur

 

Type de bouteille: 37.5cl

 

Conseils de conservation: Bouteilles debout ou allongées,

température entre 8 et 12°C. Se conserve 3 ans dans de bonnes

conditions.

 

Conseils de dégustation: Givre fait partie des vins liquoreux. Frais,

il peut être bu à l’apéritif, accompagner des desserts ou même un foie

gras.

 

Le cidre de glace est né du terroir québécois car c’est le climat unique du Québec qui a inspiré son élaboration. En effet, des températures hivernales extrêmes sont requises pour obtenir la concentration des sucres nécessaire à sa réalisation.

 

 

*Deux méthodes développées à partir du froid naturel sont reconnues pour produire le cidre de glace.

 

 La première, la « cryoconcentration » est de loin, la plus répandue. Les pommes sont récoltées très mûres, à la fin de l'automne, puis conservées au froid jusqu’au pressage des fruits avant Noël. Le jus fraîchement pressé est alors laissé dehors au gré des variations de températures, des assauts du vent et des froids extrêmes pendant près de six semaines. Lentement, l’eau gèle et se sépare du sucre que l’on récolte alors par gravité. À la fin janvier, le moût concentré récolté, qui représente à peine le quart de la quantité initiale du jus, commence sa fermentation à basse température durant six ou sept mois.

 

La « cryoextraction » est beaucoup plus rarissime. Il s'agit d'une récolte d'hiver. Restées accrochées aux arbres jusqu’au cœur de l’hiver, les pommes gelées sont ainsi cuites par le froid, le soleil et le vent. Elles sont cueillies en plein mois de janvier lorsque la température est de –15 degrés C. Ainsi, le processus de décantation entre l’eau et le sucre s’effectue dans le fruit plutôt que dans le jus. Après la cueillette, patiemment et de façon artisanale, on procède au pressurage des pommes encore gelées pour recueillir le précieux nectar que l’on fera par la suite fermenter à basse température pendant près de huit mois.

 

A commander en direct :

Jérôme Dupont
SARL Domaine Familial Louis Dupont
14430 Victot-Pontfol France
tél: +33(0)231632424
cell:+33(0)687806573
fax: +33(0)231631476
www.calvados-dupont.com
 

 

* Bientôt l'intervieuw "dans tous les sens "de Christophe Hardiquest

20:01 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook |

25/04/2008

Chateauneuf-du-Pape blanc-Les 6 tops

Session "FINES BOUCHES"
          
Date17/04/2008        
          
SujetChateauneuf-du-Pape : les blancs     
          
GénéralitésRégion : Côtes du Rhône méridionales 
 Cépages : 13 cépages autorisés : Grenache, Mourvèdre, Syrah, Cinsault, Vaccarèse, Counoise, Terret noir, Muscardin, Clairette, Picpoul, Bourboulenc, Roussanne 
 
 
 
          
          
          
          
Dégustations du jour
          
     Commentairesde 0 à 5  
AppellationProducteurTypeMillésimePrix"Au nez""En bouche"AppréciationRemarquesServir avec
Domaine Grand VeneurAlain jaume & FilsBlanc200520 €Fruits exotiques (banane, anananananananana)Belle attaque en bouche, bel équilibre. Question longueur selon Véro : "La longueur en bouche, c'est pas du caca"41er Coup de cœur (longueur et équilibre). un bon STANDARD-ANDERLECHT . Millsésime 2008
Clos de l'Oratoire des Papes Blanc200623 €Arômes de fenouil (anisé). Pissenlis, fleurs, herbacéBelle rondeur. Un petit peu court en bouche4 un bon STANDARD-ANDERLECHT . Millsésime 2008
Domaine de la Janasse Blanc200630 €Léger. Typique de l'appellation. Fleur blanche. Amande. "Jeune fille en fleur des années '40" selon Véro (tout le contraire de la supportrice du Standard au lendemain de la Victoire du 20, serais je tenté de préciser)Très élégant et frais. Belle longueur et acidité42er Coup de cœur pour son nez, sa longueur et son joli équilibre un bon STANDARD-ANDERLECHT . Millsésime 2008
Domaine de Nalys Blanc200415 €Co^té "Noix". Oxydation. MinéralitéBelle longueur. Oxydation. Un peu trop "matrue"3 un bon STANDARD-ANDERLECHT . Millsésime 2008
Château Rayas Blanc200554 €Bouteille trouble. Pas cleanEffervescence. Pas Net1 un bon STANDARD-ANDERLECHT . Millsésime 2008
Château de BeaucastelPierre PerrinBlanc200683 €Vanillé. Fruits exotiquesMagnifique. Finesse absolue. Ample et très équilibré4,53eme coup de cœur pour cet assemblage exceptionnel. Quant au niveau du prix, "c'est coquet" selon Olivier. Quant à la perception de la chose par Jean, il dira en toute simplicité (limite blasé) : "C'est bien, mais j'ai du mal à m'exciter à ce stade ci…". Ce à quoi répondra Véro du tac o tac : "Mais mon chouchou, ne t'inquiètes pas, on va t'aider" :-)Peu convaincant sur un Vitello Tonato, car, selon moi, "Ca pète en bouche"
          

Chaque mois, la session "Fines Bouches" se réunit pour déguster ce qu'il y a de meilleur dans une appéllation. On se prend pas le chou, c'est souvent imagé et c'est l'occasion d'une bonne partie de rigolade...

Notre coup de coeur , c'est le Domaine Grand Veneur ( 20 euros) que vous pouvez trouver chez TGVins.

SSA53422

 

18:39 Publié dans le vin plaisir | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook |